L’Etat accorde désormais une nouvelle aide pour l’achat ou la location d’un vélo électrique. Mais aussi d’une trottinette électrique, d’un hoverboard ou d’un gyropode. Depuis hier, l’achat d’un tel cycle donne droit à une aide à hauteur de 20 % du coût d’acquisition. Dans la limite de 200€, selon un décret publié samedi au Journal officiel.

vélo électrique aide

L’Etat propose une aide allant jusqu’à 200 euros pour l’achat ou la location d’un vélo électrique. PHOTO//Pixabay

C’est une nouvelle aide qui arrive à point nommé pour booster les ventes et la location de « véhicules à moteur à deux ou trois roues et de quadricycles à moteur électrique », indique le décret. Autrement dit, les vélos électriques, mais aussi les trottinettes, tricycles et quadricycles électriques, les hoverboards et les gyropodes.

Les conditions à réunir sont simples. L’aide sera versée à toute personne majeure qui en fait la demande, à condition d’habiter en France. Et de l’accompagner d’un justificatif d’identité, et d’une copie de la facture d’achat au nom du demandeur de l’aide. Mais aussi à toute entreprise ou association justifiant d’un établissement en France et aux administrations de l’Etat. Le versement de cette aide est actuellement prévu pour tout achat de véhicule neuf postérieur au 19 février 2017. Et ce, jusqu’au 31 janvier 2018. Ou pour une location d’une durée supérieure ou égale à deux ans. Intéressant lorsque l’on sait que le prix d’un vélo électriue est en moyenne de 1.000 euros.

La demande d’aide pourra être formulée en ligne à partir du 1er mars 2017. Pour ce faire, direction le téléservice dédié Bonus Vélo de l’Agence des services et des paiements. Afin de pouvoir bénéficier de cette offre, la batterie ne devra pas contenir du plomb. L’acheteur devra garder son véhicule durant au moins un an, sous peine de devoir rembourser l’aide dans les trois mois.

Une aide à l’achat intéressante pour tout le monde?

Cette aide n’est valable qu’une fois par personne, et non par nombre de vélos électriques achetés ou loués. Et elle n’est pas cumulable avec d’autres aides, prévues par certaines collectivités. Ce qui n’est pas avantageux pour tout le monde. Une telle aide est proposée jusqu’à 400 euros à Paris, jusqu’à 300 euros à Bordeaux, Nantes et Lille ou jusqu’à 250 euros à Lyon, note Cyclable.

Le code de la route définit un vélo à assistance électrique comme « un cycle équipé d’un moteur auxiliaire électrique d’une puissance nominale continue maximale de 0,25 kilowatt, dont l’alimentation est réduite progressivement et finalement interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse de 25 km/ h, ou plus tôt si le cycliste arrête de pédaler ». Pour toute puissance spérieure à 0,25 kW et inférieure à 3 kW, le véhicule est éligible à la même aide, s’il respecte l’ensemble des autres critères. Mais la demande devra être formulée via le formulaire dédié au Bonus écologique et à la prime à la conversion pour les véhicules immatriculés.

Auteur : Matthieu Combe, journaliste du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :