La pollution et la congestion des centres-villes nous invitent à repenser nos modes de déplacement. Les transports en commun étant souvent surchargés aux heures de pointe, d’autres transports alternatifs ont le vent en poupe. C’est notamment le cas du vélo à assistance électrique !

véloactif

Un vélo électrique se présente comme un vélo traditionnel, mais avec une assistance électrique en plus !

Le vélo électrique, ou vélo à assistance électrique, est un vélo à pédalage assisté. Par rapport un vélo classique, on y trouve en plus un moteur électrique, un contrôleur électronique, une batterie et un boîtier de commande au guidon qui permet jusqu’à 4 niveaux d’assistance pour les plus élaborés.

La loi limite l’assistance à une puissance de 250 W et une vitesse de 25 km/h. Cela signifie que l’alimentation est réduite progressivement et finalement interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse de 25 km/h, ou plus tôt, si le cycliste arrête de pédaler. Pour les trajets quotidiens, cela permet donc de faire du sport tout en douceur. Les pentes sont beaucoup plus faciles à monter : le recours au vélo pour les monter n’est plus rédhibitoire !

Pour décongestionner le trafic et libérer des places de stationnement, plusieurs villes françaises (Paris, Lyon, Nantes, etc.) accordent des subventions à l’achat (quelles sont les subventions ?).

Véloactif, pour choisir et acheter son vélo

Véloactif est un site proposant les plus grandes marques du marché à des tarifs attractifs : vélo électrique Matra, vélo électrique Bh ou encore Gitane et Peugeot. Tous ces vélos ont fait leurs preuves en termes de qualité, de fiabilité et de sécurité. Certains vélos électriques de marques françaises sont même en partie fabriqués en France !

Les prix commencent à environ 700€, la plupart se trouvant dans une fourchette comprise entre 1000 € et 1500 €, frais de livraison inclus. Mais l’investissement est rapidement rentabilisé par rapport à d’autres moyens de transport. En effet, pour conduire ces vélos, pas besoin d’assurance, d’immatriculation, de permis, de contrôle technique ou de plein d’essence ! On conseille tout juste un casque, même s’il n’est pas obligatoire. La batterie est généralement amovible pour la recharger chez soi sur une prise 220 Volts traditionnelle.

Un large choix de modèles est présent dans la boutique. L’autonomie varie suivant les modèles, d’une vingtaine de kilomètres à plus de cent pour les mieux équipés ! Chaque type de vélo correspond à des utilisations différentes : quotidienne ou occasionnelle, distances longues ou courtes, place de rangement que vous avez… Suivez  le guide pour choisir votre vélo !

Avertissement : cet article est un publi-reportage à caractère promotionnel

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :

  • silver price

    Le comportement d’un vélo électrique dépend des caractéristiques qui lui ont été données lors de sa conception. En fonction de la population cible, les constructeurs définissent des critères d’utilisation qui servent à définir le comportement de l’assistance suivant le relief rencontré. Il est donc possible d’avoir des vélos à assistance électrique plus appropriés pour l’usage urbain, l’usage loisirs ou l’usage routier. Les performances et les ressentis au guidon dépendent également du type de cadre de l’équipement du vélo, donc de sa partie cycle.

  • Rigoberto N. Ramsey

    Il n’existe pas un vélo à assistance électrique idéal, mais plusieurs types de conceptions. Chaque moteur et système de batterie possède ses avantages et ses inconvénients. Les différences jouent un rôle clé dans la conduite et le pilotage du vélo.

  • Get Smart

    Un moteur léger et discret qui offre une assistance performante à la ville comme à la campagne.