Pour lutter contre l’invasion plastique, King Robert dévoile le premier château dotés de murs en bouteilles plastiques. Il servira à recueillir des fonds pour son projet Plastic Bottle Village, sur l’île Bocas del Toro au Panama. Il s’agit du premier village constitué de maisons avec des murs en bouteilles plastique.

chateau plastique

Le premier château dotés de murs en bouteilles plastique se dresse au milieu du Plastic Bottle Village, au Panama. PHOTO//Plastic Bottle Village

Après deux ans de travaux, le premier château doté de murs en bouteilles en plastique se dresse au milieu du Plastic Bottle Village. Du haut de ses 4 étages et de ses 14 mètres, ses murs renferment près de 40.000 bouteilles en plastique. À la manière d’un grillage, des cages en métal renferment les bouteilles plastiques et une couche de béton recouvre ensuite le tout. Le château a été érigé de juillet 2016 à juin 2018. Le canadien Robert Bezeau et une communauté de citoyens portent ce projet.

Le canadien Robert Bezeau, alias King Robert, a pris à bras le corps le fléau de la pollution plastique. Après un an et demi de collecte avec les locaux, il estime avoir ramassé près d’un million de bouteilles. Plutôt que de les laisser polluer les plages et la nature, King Robert les réutilise comme isolants pour les murs des habitations de son village.

Un château en plastique inspirant

Le château comprend deux chambres pouvant accueillir quatre personnes par chambre au premier étage. Une suite royale pouvant accueillir jusqu’à 12 personnes se dresse au deuxième niveau. Une salle à manger et un bar composent le troisième étage. Enfin, une salle de réception occupe le quatrième niveau.

« L’objectif est d’inspirer, d’éduquer, de sensibiliser, et de repenser la façon dont nous consommons et avons perdu le contrôle », explique Robert Boizeau. « J’ai construit ce château pour qu’il serve de collecteur de fonds, poursuit-il. À vrai dire, j’ai mis toutes mes économies dans ce projet, mais je suis heureux car le château est fini à 99 % et commence à ramener des fonds ». Deux fois par mois, la terrasse accueille ainsi une soirée ECO Disco.

plastic bottle village

Le château accueille divers événements et sensibilise les visiteurs à la pollution plastique. PHOTO//Plastic Bottle Village

Vivre une nouvelle vie sans plastique

Le 1er octobre prochain, Robert Boizeau lancera un nouveau programme, un mini-séjour de 3 jours pour se « repentir ». Le donjon au premier niveau dispose de quelques prisons pour dormir. « Les gens pourront les louer pour se repentir d’avoir participé à l’invasion plastique », prévient Robert Boizeau. La première nuit se déroulera dans une prison du donjon. La deuxième aura lieu dans la suite royale en tant que roi et reine après une fête. Le troisième jour, le visiteur recevra un certificat qui confirme qu’il s’est repenti de sa participation à l’invasion plastique. A partir de maintenant, il  protégera la Terre. « C’est un jeu amusant qui sera l’occasion de tracer une ligne dans sa vie, et en commencer une nouvelle », assure Robert Boizeau. Les réservations  demandent une donation minimum de 90 dollars la nuit pour 4 personnes.

Le village comprend pour le moment une première maison, construite en 2015, avec 10.000 bouteilles. Une deuxième maison a été construire en 2016 avec 22.000 bouteilles. L’objectif est d’arriver à environ 120 maisons réparties sur 34 hectares de jungle. « La rapidité avec laquelle les maisons seront construites dépendra du nombre de personnes qui commandent une maison, ainsi que de l’entrée des fonds générés par le château », conclut Robert Boizeau.

Le Plastic Bottle Village en vidéo

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :