La transition énergétique nous invite à remplacer les énergies fossiles par les énergies renouvelables. Elle nous invite également à faire des économies d’énergie. Pour ce faire, il nous faut d’abord comprendre quels sont les postes les plus consommateurs d’électricité dans un logement.

diminuer facture électricité

Pour diminuer sa facture, le plus simple est de changer ses ampoules par des LED. PHOTO//CCo Domaine Public

Pour consommer moins, il faut d’abord connaître les postes de dépenses d’électricité les plus importants dans un logement. De ce côté là, les idées reçues sont nombreuses. Posez la question dans votre entourage : « Quel est l’équipement qui consomme le plus dans une maison ? ». Les réponses seront multiples : « l’ensemble des appareils en veille », « la télévision », « le réfrigérateur », « la lumière », « le lave-linge », etc.

Maîtriser sa consommation électrique

Mettons fin au suspens : les appareils consommant le plus d’électricité sont ceux qui chauffent. On parle du chauffage électrique, du four électrique, des plaques à induction ou vitrocéramiques, de la bouilloire, du sèche-linge, du sèche-cheveux… Pour déterminer la consommation électrique d’un appareil (en kilowattheure), il suffit de connaître sa puissance (exprimée en kilowatts) et sa durée d’utilisation (en heure). Par exemple, un seul chauffage électrique de 2000 Watts (soit 2 kilowatts) fonctionnant à plein régime 8 heures par jour pendant 4 mois consommera 1920 kilowattheures (kWh). Pour connaître le prix de cette utilisation, il reste à multiplier ce total par le prix d’un kilowattheure (0.1452 € pour le tarif réglementé). Soit 299,5 euros.

Prix (en €) = Puissance (en kilowatts) x Durée d’utilisation (en heures) x prix du kWh (en €)

Passons rapidement en revue quelques chiffres. Un seul appareil en veille consomme près d’un watt. S’il reste branché sur l’année, il consomme 8,8 kWh, ce qui vous coûtera près de 1,3 euros. Cela peut paraître peu, mais avec des dizaines d’appareils en veille, cela ne devient plus négligeable. Un ordinateur portable de 50 watts utilisé pendant 8 heures par jour vous coûtera 21,1 euros. Une seule ampoule LED de 10 watts consommera trois fois moins qu’une ampoule halogène de 30 watts. Sur l’année, elle coûtera près de 4,2 euros.

Voir aussi : quel fournisseur d’électricité choisir ?

Diminuer sa consommation électrique

La deuxième étape est, sans grande surprise, de réduire votre utilisation. Les meilleurs moyens de diminuer sa consommation résident dans des mesures simples et peu coûteuses. D’abord, remplacez vos ampoules halogène et vos lampes fluocompactes (LFC) par des ampoules LED. Remplacez vos multiprises par des modèles munis d’un interrupteur.

Prenez l’habitude d’éteindre les lumières et appareils lorsqu’ils ne sont pas nécessaires. Méfiez vous des appareils disposant d’un mode “veille”, qui continuent de consommer même en position “Off”, tels que la télévision et la Box Internet. Songez aussi à faire sécher vos vêtements à l’air libre plutôt qu’au sèche-linge, ce dernier étant très énergivore.

Prendre en compte l’étiquette-énergie

Une fois que vous avez pris des mesures sur vos équipements existants, il faut maintenir ces économies. Quand vous achetez, achetez intelligemment. Lors de l’achat d’un nouvel appareil, privilégiez celui qui consomme le moins. L’étiquette énergétique dévoile sa consommation normalisée en kilowattheure (kWh) par année. Il suffit de multiplier par le prix du kWh pour connaître son prix d’utilisation sur l’année.

A défaut de pouvoir installer votre propre éolienne ou panneau solaire, vous pouvez opter pour un fournisseur alternatif d’électricité, les tarifs pouvant être 10 % inférieurs à ceux du tarif réglementé. Pour soutenir la transition énergétique, il est préférable de souscrire à une offre d’électricité verte auprès d’un fournisseur alternatif. Certaines offres sont 5 % moins coûteuses que le tarif réglementé.

Lire aussi : 3 questions fondamentales pour choisir son fournisseur d’électricité verte

Auteur : Matthieu Combe, journaliste du webzine Natura-sciences.com

 


La rédaction vous conseille aussi :