La rentrée des classes se déroule dans un contexte tendu. L’inquiétude est grande face aux signaux de reprise de l’épidémie de coronavirus en France comme ailleurs en Europe. Des mesures sanitaires et d’hygiène indispensables doivent ainsi s’imposer dans les écoles de France.

hygiene ecoles rentree
La rentrée se déroule dans des conditions sanitaires tendues. Des mesures sanitaires strictes doivent s’appliquer. PHOTO//DR

Les écoles ne sont pas des lieux comme les autres. Les enfants et les jeunes doivent acquérir certains réflexes. Certaines mesures sanitaires, comme les gestes barrières, et le lavage des mains réguliers associés à des sèche-mains à air pulsé doivent devenir des réflexes en cette rentrée.

L’intégration des gestes barrières

Les pouvoirs publics et les médias les répètent en boucle depuis près de six mois. Pour se protéger face au coronavirus, et plus généralement, face aux bactéries et virus, il faut se laver les mains très régulièrement. Il faut en plus se tenir à distance d’au moins un mètre les uns des autres et éternuer dans son coude. Enfin, il faut mettre un masque lorsque cette distanciation est impossible.

L’intégration de ces gestes n’est pas toujours chose aisée, surtout pour des enfants très jeunes dans les écoles maternelles. Mais cela peut aussi être difficile pour certains élèves de primaire voire de collège qui ne perçoivent pas toujours immédiatement l’importance de ces petites actions pour leur santé. Toutefois, l’engagement des professeurs des écoles durant les dernières semaines de cours en présentiel avant les vacances d’été témoigne de leur attention et constitue un motif d’optimisme.

De manière générale, l’adoption de ces gestes barrières reste utile même hors du contexte du coronavirus, pour éviter la propagation de grippes saisonnières ou de gastro-entérite. Ces maladies reviennent chaque année et sont souvent issues des lieux collectifs où se trouvent les enfants, comme les écoles, crèches ou sorties sportives. Là aussi, l’apprentissage des règles sanitaires est utile.

Lire aussi : Pollution des écoles: une Sinfonie qui se joue dans les graves

Des outils d’hygiène et de santé

Au-delà de ces règles généralisées depuis plusieurs mois, des outils et des objets du quotidien aident à améliorer l’hygiène. Les premiers sont bien entendu les éviers et lavabos situés dans les salles de classe ou dans les toilettes des écoles. Ils permettent d’assurer régulièrement le lavage de mains et servent de manière générale à assurer l’hygiène après chaque action salissante.

Après le lavage de mains, il est essentiel de se les sécher. Cela permet d’ôter les dernières traces de virus ou bactéries détruites par le savon ou le gel hydroalcoolique. Le sèche-main à air pulsé en particulier permet de réaliser le séchage sans contact direct avec une surface potentiellement contaminée. C’est un outil utile en cette période de rentrée.

Enfin, les masques restent des barrières physiques utiles pour les enfants qui peuvent en mettre. Les pouvoirs publics les rendent obligatoire à l’école dès 11 ans et pour les professeurs ou intervenants dans les écoles. Ils sont aussi de plus en plus répandus dans les rues et dans les lieux publics, et sont obligatoires dans les entreprises, dans tous les bureaux non individuels.

Réapprendre les règles de base

On le voit bien : l’essentiel des mesures à prendre se fonde sur des gestes de responsabilité individuelle. Il s’agit là d’éléments indispensables pour assurer la sécurité sanitaire dans les écoles, et donc dans notre société. La première de ces tâches consiste à réapprendre à suivre les règles d’hygiène les plus fondamentales, à l’école pour nos enfants, et au travail et dans les transports en commun et lieux collectifs. Suivre les gestes barrières, se laver les mains très régulièrement, les sécher, et appliquer une distanciation physique suffisante.

Ces règles doivent également être suivies à la maison, dans le cadre familial ou avec des amis. Les consignes transmises par le Ministère de l’Éducation Nationale pour la rentrée apparaissent encore incertaines au vu du rythme des contaminations au coronavirus, qui repart clairement à la hausse. Il devient donc plus essentiel que jamais de respecter les règles sanitaires et d’utiliser pour cela toutes les méthodes et tous les objets disponibles (sèche-mains à air pulsé, lavabos, lavages de mains réguliers et bons réflexes) pour limiter les risques de contamination. C’est la clé d’une rentrée réussie dans ce contexte inédit.

Auteur : Victor Basset-Chercot, contribution volontaire


La rédaction vous conseille aussi :