Les gorilles des montagne sont en voie d’extinction. Il n’en reste que 700 dans le monde, menacés par la guerre, le braconnage et la déforestation.

gorille de montagne est en voie d’extinction.

Le gorille de montagne est en voie d’extinction.

Actuellement, la rébellion dans l’est de la  République Démocratique du Congo menace la survie des 200 gorilles des montagnes du parc national des Virunga. De plus, les populations fuyant les combats se réfugient dans les montagnes. Ils y coupent du bois pour se chauffer et chassent les gorilles pour manger.

Des gorilles des montagnes chassés et protégés

Les braconniers, quant à eux, chassent le gorille, pour sa viande, ses mains et son crâne qui rapportent énormément d’argent. Enfin, la déforestation, pratiquée pour faire des terres agricoles détruit son habitat. Le gorille est également victime de maladies telles que la pneumonie, la grippe ou d’autres maladies de l’homme qui lui sont mortelles.

Les spécialistes estiment que les grands singes auront disparu d’ici 10 à 15 ans si rien n’est fait pour enrayer la destruction de leur habitat. Il reste donc peu de temps pour les sauver et le développement de l’écotourisme semble être l’une des solutions. Ainsi, l’espoir se porte aujourd’hui tout particulièrement par le Rwanda. Dix-huit bébés gorilles des montagnes sont nés entre juin 2008 et juin 2009  dans le parc national des Volcans au nord du Rwanda. Le pays est en train d’élargir le parc pour encourager les initiatives de conservation des gorilles. Et  promouvoir l’industrie du tourisme local qui reste l’un des secteurs clé de l’économie rwandaise.

Le gorille des montages vit dans l’est de la République démocratique du Congo dans le parc des Virunga, en Ouganda dans le parc national de la forêt impénétrable de Bwindi et dans le parc national de Mgahinga et au Rwanda dans le parc des Volcans. L’Ouganda possède la moitié des gorilles de montagnes encore vivants.

Lire aussiContrer l’extinction planétaire des grands-singes

Comment vit un gorille des montagnes ?

Le gorille des montagnes  mesure entre 1,40 et  2 mètres. Le mâle pèse 200 kg en moyenne mais peut atteindre jusqu’à 280 kg  et la femelle pèse entre 70 et 110 kg. Contrairement à l’image qui en est véhiculée, il n’est pas belliqueux et est, bien au contraire, très sociable. Les gorilles des montagnes sont divisés en familles à la tête desquelles se dresse un chef,  auquel est donné le nom de  « dos argenté ». C’est le mâle le plus fort dont le rôle est de protéger la famille contre les dangers éventuels.

Le gorille des montagnes est herbivore. Il a besoin d’une végétation dense pour se nourrir, jusqu’à 25 kg par jour et par individu. Il mange différentes sortes de plantes telles que les hagénias, les véronias, les chardons, les mûres et le céleri sauvage.

Le gorille des montagnes est vivipare, c’est-à-dire que la femelle porte le petit dans son ventre. Il atteint sa maturité sexuelle à 6 ou 9 ans. Comme chez l’homme, la reproduction se fait à n’importe quelle période de l’année. La femelle ne met au monde qu’un petit à la fois. La gestation dure entre 8 et 9 mois. Son espérance de vie est d’environ 40 ans en liberté.

Un peu d’histoire…

La famille des gorilles se compose de deux espèces : le gorille de l’ouest africain (Gorilla gorilla) et celui de l’est africain (Gorilla beringei). Chacune de ces espèces présente deux sous-espèces, la plus menacée étant le gorille de montagne (Gorilla beringei beringei). Ce gorille a surtout été victime du braconnage en 1994, pendant le génocide rwandais du fait des réfugiés qui fuyaient le Rwanda et braconnaient pour survivre. Durant les années suivantes, les rebelles et militaires éparpillés en forêt ont largement contribué à la diminution de la population de gorilles. En 10 ans, 70% des gorilles ont disparu.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :