Le nouveau Baromètre Agence BIO / CSA 2015 dresse le portrait du consommateur bio français. A la recherche d’une alimentation plus saine et respectueuse de l’environnement, ce consommateur fait évoluer ses habitudes alimentaires.

consommateur bio

Les consommateurs bio mangent bio pour leur santé, l’environnement et la qualité des produits

Les Français sont de plus en plus nombreux à acheter des produits bio. En 2015, s’ils n’étaient encore que 10 % à manger au moins un produit bio quotidiennement, 27 % des Français en consommaient au moins une fois par semaine, 28 % une fois par mois et 24 % au moins une fois dans l’année. Seulement 11 % déclarent ne jamais en consommer.

Mais pourquoi les consommateurs décident-ils un jour de manger bio ? 82 % des consommateurs bio privilégient les produits bio pour leur santé et celle de leurs enfants, 59 % pour soutenir l’agriculture bio et 55 % le font par plaisir. « Les motivations principales qui ressortent en premier lieu : la santé, l’environnement, la qualité et le goût des produits. A cela s’ajoutent l’éthique, le bien-être animal, les habitudes familiales, le fait d’avoir des enfants », résume Elisabeth Mercier. A l’opposé, les principaux freins à l’achat des produits biologiques demeurent le prix et le manque de réflexe.

Consommer bio fait évoluer les habitudes !

Lorsque les Français se mettent à manger bio, ils se posent davantage de questions sur leur alimentation. 2 consommateurs sur 5 modifient alors leur comportement et leurs habitudes. Ils achètent plus de produits de saison (70%), de produits frais (63%) et s’attachent à éviter les pertes et le gaspillage (56%). Par ailleurs, 47% des consommateurs bio déclarent également passer plus de temps à cuisiner.

Lire aussi : Pour des fruits et légumes de saison locaux !

Alors que les consommateurs conventionnels ont l’habitude de faire leurs courses le plus souvent dans le même supermarché, les consommateurs bio ont tendance à diversifier leurs lieux d’achats (33%). Leur panier est plus ou moins rempli suivant les lieux d’achats. Avec 29 % des actes d’achats recensés, les magasins spécialisés génèrent 36 % de la valeur globale des achats de produits bio par les ménages français. Les grandes surfaces, avec 81 % des actes d’achats ne génèrent que 46 % de la valeur globale. On trouve ensuite la vente directe (13% de la valeur) et les artisans-commerçants (5%).

Acheter des produits alimentaires bio pousse les consommateurs à acheter davantage de produits écologiques dans la vie de tous les jours. 82 % des consommateurs bio déclarent avoir acheté au moins un produit écologique au cours de l’année, contre 68 % des français. Il s’agit notamment de produits d’entretien ménagers (64%), de produits cosmétiques et d’hygiène bio (54%), de produits de jardinage (43%) ou de textile bio (26%).

Lire aussiConsommer écologique, à la portée de tous !

Etre un consommateur cohérent et exigent

Les Français ont souvent du mal à passer au bio, de peur d’augmenter significativement leur budget alimentaire. Cela commence par un fruit, des oeufs ou du café… Mais une fois le geste adopté, le consommateur se veut cohérent. Ainsi, une part significative des aliments de base consommés par les amateurs de bio se fait ensuite intégralement en bio. Par exemple, 46 % des consommateurs d’oeufs bio, 43 % des consommateurs d’huile bio, 41 % des consommateurs de lait bio et 23 % des amateurs de café bio n’achètent ces denrées que lorsqu’elles sont certifiées bio.

Lorsqu’ils entendent parler de bio, les Français s’étonnent de ne pas trouver ces produits dans l’ensemble des circuits. Ainsi, ils sont 79 % à se déclarer intéressés par des repas intégrant des produits bio dans les restaurants, 75 % dans les hôpitaux, 74 % en maisons de retraite, 71 % en centre de vacances et 55 % dans les distributeurs automatiques. 88% des parents désirent des produits bio dans les écoles de leurs enfants.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :