Notre environnement est pollué, plusieurs événements nous le rappellent tout au long de l’année. Alors, au moment de prendre nos bonnes résolutions à la veille du réveillon, pourquoi ne pas décider de devenir acteur de la transition écologique? Nous vous proposons ici 7 actions simples à mettre en oeuvre pour commencer.

bonnes résolutions écolo

N’oubliez pas vos bonnes résolutions pour un monde plus écolo !

1- Je mange bio, local, de saison et solidaire

Pesticides, importations massives de produits hors-saison ramassés par des travailleurs agricoles sous payés… les scandales en agriculture ne manquent pas. Plus largement, l’industrie agroalimentaire n’ouvre que trop rarement ses portes et lorsqu’elle le fait, c’est généralement à son insu en caméra cachée. On y découvre alors des pratiques douteuses, loin de la traçabilité revendiquée.

Il est très rare qu’un plat transformé ou qu’un produit surgelé mentionne l’origine des ingrédients qui le composent. Différentes mentions vagues telles que « cuisiné en france », « élaboré en France » ou « recette française » existent, mais elles ne donnent aucune information sur l’origine des matières premières agricoles. Pour dépasser cet état de fait, privilégiez désormais les produits artisanaux, bio, de saison et issus d’une agriculture paysanne locale ! Pour les produits tropicaux, optez pour le commerce équitable.

2- Je diminue ma consommation de viande et de poisson

Entre impacts sur le changement climatique, déforestation, pollution et manque de bien-être animal, l’élevage industriel fait couler beaucoup beaucoup d’encre. De même, la pêche industrielle vide nos océans et bouleverse les écosystèmes. Grâce à vous, l’élevage ne sera plus une industrie et les poissons pourront à nouveau nager sans risquer de se prendre dans les filets.

Votre santé ne s’en trouvera qu’améliorée. En effet, l’excès de consommation de viande favorise les maladies cardiovasculaires. De même, une consommation excessive de poisson est néfaste en raison des micropolluants qu’il peut contenir. Il faut trouver un équilibre entre micropolluants et oméga-3.

3- Je réduis ma consommation de déchets et deviens un maître trieur

Le recyclage est globalement rentré dans les moeurs. Mais faute de temps pour nous informer, les erreurs de tri restent nombreuses. Grâce à notre poster de tri, apprenez à les éviter en 2 minutes !

Pourquoi ne pas profiter également de cette nouvelle année pour commencer un compost, apprendre à lutter contre le suremballage et le gaspillage alimentaire et s’engager à diminuer l’achat de dosettes et autres petites portions?

4 – Je réduis la pollution aux perturbateurs endocriniens

Tous les jours nous sommes exposés aux perturbateurs endocriniens. En trompant nos récepteurs hormonaux, ces molécules dérèglent notre équilibre hormonal et constituent une dangereuse pollution invisible. Pour les éviter, suivez là encore notre guide Comment limiter les perturbateurs endocriniens ?

5- J’arrête de fumer

Les fumeurs le disent chaque année. « J’arrête de fumer le 31 décembre». Alors, pourquoi ne pas le faire réellement cette fois-ci ? Outre les impacts sur la santé bien documentés, peut-être que l’impact environnemental de la culture du tabac et des mégots vous incitera à franchir le pas. Sachez aussi que la cigarette électronique, bien que a priori moins néfaste, n’est pas sans danger et ne semble pas être très efficace pour arrêter de fumer définitivement.

6- Je change de fournisseur de gaz et d’électricité pour une offre « verte »

Vous pouvez être acteur de la transition énergétique. Pour cela, il vous suffit de souscrire une offre d’électricité « verte » chez un fournisseur alternatif d’électricité. Vous pouvez aussi opter pour un contrat de gaz compensé carbone chez un fournisseur alternatif de gaz. Ces offres ne sont pas forcément plus chères et sont généralement sans engagement. Vous pourrez ainsi revenir au tarif réglementé d’EDF ou de GDF-SUEZ sans conditions en cas de problème. Renseignez-vous notamment auprès d’Enercoop, Planète Oui et Lampiris.

7- Je rénove mon logement

Le plan de rénovation énergétique de l’habitat prévoit de nombreuses aides pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments. Vous pouvez peut-être en profiter !

Lire : Quelles aides pour la rénovation énergétique de votre logement ?

Si vous n’êtes pas propriétaire ou si vous n’avez pas le budget pour entreprendre ces travaux, vous pouvez toujours vous équiper d’ampoules LED ou d’appareils pour faire de l’efficacité énergétique active.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

Toute l’équipe de Natura-sciences.com vous souhaite une excellente année 2015 !


La rédaction vous conseille aussi :