Les Français ont de plus en plus d’appétit pour les produits issus de l’agriculture biologique. Si l’offre se développe beaucoup en supermarchés et magasins spécialisés, la place du bio dans les restaurants commerciaux reste toutefois assez timide. Sera-t-il simple, un jour, de manger facilement dans n’importe quel restaurant ? Voici quelques éléments de réponses !

restaurant bio

Bioburger, le premier fast-food 100% bio de Paris, a ouvert son 2e restaurant en septembre 2013

« Certains restaurants ont décidé d’introduire des produits en totalité bio, d’autres seulement des ingrédients », nous informe Elisabeth Mercier, Directrice de l’Agence Bio. Un cahier des charges spécifique a d’ailleurs vu le jour pour encadrer les pratiques. Depuis  le  1er  octobre  2012,  les  restaurants  commerciaux  affichant  la  mention  bio sur leur carte doivent le respecter, qu’ils proposent une carte 100 % bio, ou seulement quelques ingrédients.

Les modalités de  production, de  certification et de communication dépendent du niveau d’introduction de la bio dans les assiettes. Trois niveaux d’engagement sont définis. Le premier cas concerne uniquement les restaurants qui proposent des ingrédients ou des produits bio (pain, fruits, œufs, viande…). Le deuxième, plus exigeant, concerne les plats ou menus intégralement bio présents dans la carte. Enfin, le cas le plus exigeant concerne les restaurants proposant une carte intégralement en bio. Dans les deux cas les plus exigeants, le restaurateur doit notifier son activité auprès de l’Agence Bio et faire certifier son activité par un organisme agréé de façon à ce que son activité soit contrôlée.

Les restaurants ne proposant que des boissons (vins, café, thé, jus, etc.) ou, plus généralement, tous les produits présentés au consommateur dans leur emballage n’ont besoin ni de notification, ni de certification et échappent donc à ce cahier des charges.

Lire aussiRestaurant bio : comment valoriser sa démarche?

Concrètement, combien y a-t-il de restaurants bio en France ?

La France compte environ 166 000 restaurants commerciaux, dont près d’un tiers en restauration rapide. Parmi eux, 16 % ont introduit quelques produits bio à leur carte, que cela soit du vin ou d’autres produits emballés. « On remarque un intérêt croissant, en particulier pour le vin qui est sans doute le produit le plus introduit dans les restaurants commerciaux », note la Directrice de l’Agence Bio.

En revanche, seulement 143 restaurateurs-traiteurs commerciaux répondant au cahier des charges étaient notifiés au 30 septembre 2013 au niveau national. Ce chiffre devrait toutefois rapidement augmenter. « On en a un potentiel de 800 d’après ce que l’on a observé », précise la Présidente de l’Agence bio, tous les restaurants ne s’étant pas encore déclarés auprès de l’Agence. Dans la capitale,  on ne dénombre pourtant pour le moment que 6 restaurants 100 % bio déclarés. On y retrouve les deux restaurants Bioburger et les trois bistrots Boco. La route est donc encore longue avant de pouvoir manger bio à n’importe quel coin de rue !

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :