Grâce aux miniatures agricoles, recréer l’atmosphère de la campagne chez soi devient possible. Avis aux collectionneurs en manque de vert !

miniatures agricoles

Exposition de miniatures agricoles au salon de l’agriculture. PHOTO//Natura-sciences.com, Matthieu Combe

Si presque 60% des Français vivent en ville, ils sont quand même 64%, selon un sondage BVA, à préférer idéalement vivre à la campagne. Laisser la ville, son bruit et sa pollution au profit du grand air de nos campagnes, voilà qui en ferait rêver plus d’un. Alors hop, on saute dans un train, on met ses plus belles bottes de pluie, et on va gambader dans les prés. Le bonheur à l’état pur.

Mais une fois l’escapade finie, pour l’amoureux de la nature, c’est la déconfiture. Adieu veau, vache, cochon, moissonneuse batteuse et tracteur. Mais grâce à des initiatives telles que celles de Collect World, il est désormais possible de ramener le monde campagnard chez soi grâce aux miniatures agricoles.

Les mini-tracteurs sont à la mode

Trêve de tribulations littéraires et bucoliques. En réalité, l’univers des maquettes agricoles est très sérieux. A l’instar des philatélistes, les férus d’outils utilisés dans les champs aiment à collectionner un maximum d’objets à tailles réduites. Les répliques sont fidèles aux modèles d’origine, et s’adressent sans rougir aussi à un public de connaisseurs.

La tendance se fait de plus en plus de place en France. Les salons dédiés à cette thématique se développent et présentent des modèles exploités dans les plaines européennes, mais aussi dans le moyen ouest américain. Dernières expositions en date : le 2 février 2017 à Bacqueville-en-Caux ou encore le 19 février à Vieux-Rouen-sur-Bresle. Sans oublier le salon internationale de l’agriculture jusqu’au 5 mars. Une grande maquette de miniatures agricoles est exposée à l’entrée du Pavillon 4.

miniatures agricoles

Les miniatures agricoles permettent de recréer intégralement une ferme. PHOTO//Natura-sciences.com, Matthieu Combe

Soutenir le monde agricole en crise

S’intéresser au monde agricole par le biais de ces figurines pourrait se révéler être capital pour les paysans français. Car non contentes de s’adresser à un public de connaisseurs, les miniatures agricoles, aussi mignonnes que des petites voitures, pourraient ravir petits et grands. On ne sauvera pas l’agriculture française grâce à de petits tracteurs de poche, mais le symbole est important.

A l’heure où la crise agricole fait rage, faire découvrir le monde des campagnes, de la nature dénuée du béton de nos villes, est forcément bienvenu. L’adage dit qu’on apprend mieux en s’amusant. Alors même si la panacée est lointaine, et que recréer une ferme miniature chez soi n’engendrera pas de vague de vocation, peut-être qu’avoir un petit tracteur qui trône sur l’étagère du salon rappellera à tout un chacun qu’il est urgent de nous soucier de l’avenir de nos campagnes.

Auteur : Chaymaa Deb, journaliste du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :