L’Union Européenne s’est mis d’accord ce jour pour réduire la consommation de sacs en plastique à usage unique dans l’ensemble des Etats Membres. L’utilisation de sacs en plastique légers à usage unique baissera de plus de trois quarts d’ici à 2025. Cela représente  90% des quelque 100 milliards de sacs en plastique mis sur le marché de l’Union.

interdiction sacs plastique europe

Les associations environnementales luttent depuis longtemps pour interdire les sacs plastiques. © Surfrider Foundation

La moyenne européenne s’établissait à 178 sacs par habitant en 2010. Pour réduire cette distribution, les pays auront deux options : soit les faire payer d’ici fin 2018, soit développer des mesures spécifiques pour faire tomber leur consommation à 90 et 40 sacs par habitant et par an, respectivement avant fin 2019 et fin 2025.  L’interdiction ne sera néanmoins pas obligatoire et pas forcément généralisée.

En supplément, le texte offre pour la première fois, la possibilité aux Etats membres d’interdire les sacs en plastique sur leur territoire et demande aux Etats d’informer et de sensibiliser les citoyens aux impacts des sacs en plastique à usage unique.

Les associations écologistes accueillent avec satisfaction cet accord. « Nous regrettons, néanmoins, que les Institutions européennes aient choisi de repousser les délais initialement choisis pour lutter contre cette pollution (2019 et 2025, au lieu de 2017 et 2019)« , note Antidia Citores, Coordinatrice Droit et Environnement de Surfrider Foundation Europe, dans un communiqué. « De la même façon, nous aurions souhaité qu’elles s’attaquent dans ce texte au problème des sacs oxo-dégradables et à la pollution des sacs très légers « , précise-t-elle.

L’accord doit encore être adopté par les Institutions européennes. Les Etats membres auront alors 18 mois après l’entrée en vigueur de la Directive pour la transposer dans leurs droits nationaux.

La France en avance sur l’interdiction des sacs en plastique

Dans le cadre de la loi pour la transition énergétique pour la croissance verte, la France interdira dès le 1er janvier 2016 l’ensemble des sacs en plastique à usage unique.Dans notre pays, environ 5 milliards de sacs en plastique sont distribués chaque année aux caisses des supermarchés et plus de 12 milliards de sacs pour les fruits et légumes. Dans un peu plus d’un an, seuls seront autorisés les sacs en plastique « biosourcés »  et les sacs compostables et biodégradables.

Cette loi permettra de réduire la pollution par les sacs en plastique. Dans la nature, ils mettent plusieurs centaines d’années à se dégrader. Entre temps, cette pollution impacte plus de 260 espèces, notamment des oiseaux et des animaux marins. Cette loi constitue une première étape pour réduire la pollution des 5 gyres de la planète, mais ne suffira pas à elle seule pour contrer ce fléau.

Auteur : Hugo Lebout, journaliste du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :