Réduire sa facture énergétique devient une nécessité pour beaucoup d’entre nous. Pour commencer, il existe plusieurs aides et astuces. Et en plus, cela permet de faire des économies ! 

réduire prix consommation énergétique
Plusieurs aides et astuces existent pour réduire sa facture énergétique à petit prix. PHOTO///CC0 Domaine public

Il n’y a pas de secret. Réduire son empreinte écologique passe par le fait de réduire au maximum notre consommation énergétique. En moyenne, le chauffage et la climatisation représentent plus de 60 % des dépenses énergétiques d’une habitation. Il est donc conseillé d’isoler son logement. Depuis janvier 2020, l’État propose MaPrimeRénov’, une nouvelle aide financière pour la rénovation énergétique à destination des ménages modestes.

MaPrimeRénov’ pour financer la rénovation thermique

Grâce à MaPrimeRénov’, vous pouvez financer la rénovation globale de votre logement pour passer d’un DPE F ou G à un DPE compris entre A et C. Vous pouvez également opter pour des travaux moins ambitieux : isoler thermiquement vos murs par l’intérieur ou l’extérieur, vos parois vitrées, vos toitures terrasses, vos rampants de toiture et vos plafonds de combles. Les systèmes de chauffage performants sont aussi concernés : pompe à chaleur géothermique, air/eau, chaudières à bûches ou à granulés, poêle et cuisinières à bûches. L’éligibilité concerne en plus le chauffage solaire combiné, le chauffe-eau solaire individuel ou thermodynamique, le raccordement à un réseau de chaleur ou de froid, la pose d’une ventilation double flux, la dépose de cuve à fioul, ou encore l’audit énergétique.

MaPrimeRénov’ concerne cette année les propriétaires aux revenus modestes et très modestes qui occupent leur logement, en France métropolitaine et en Outre-mer. En plus, la construction de leur logement doit être achevée depuis au moins 2 ans. Est par exemple considéré comme modeste, un foyer composé de deux personnes, ayant un revenu annuel inférieur à 36 792 euros en Île-de-France, ou 27 896 euros ailleurs. MaPrimeRénov’ sera élargie aux propriétaires occupants à revenus intermédiaires, aux propriétaires bailleurs et aux syndicats de copropriétaires en 2021. En se combinant aux autres aides existantes (aides locales, certificats d’économies d’énergie, TVA réduite à 5,5% et l’éco-prêt à taux zéro), la nouvelle prime pourra couvrir jusqu’à 90% des dépenses des ménages très modestes et jusqu’à 75% des dépenses des ménages modestes.Chaque logement pourra cumuler au maximum 20 000 euros de primes MaPrimeRénov’ sur 5 ans. Le site dédié pour toutes les démarches : maprimerenov.gouv.fr.

Profitez des offres des fournisseurs d’énergie verte

La plupart des fournisseurs d’énergie verte vendent des services de moins en moins chers. Vous pouvez bénéficier d’une remise sur la souscription d’un fournisseur d’énergie. Si certains proposent des offres d’achat groupées et des réductions sur le prix du kilowattheure par rapport aux tarifs réglementés, d’autres proposent des offres de bienvenue. Changer de fournisseur énergétique peut s’effectuer facilement depuis chez vous sur le site officiel de l’entreprise.

Privilégiez les appareils écologiques

Pour réduire sa consommation, il faut aussi apprendre à mieux utiliser ses appareils électroménagers. Il convient par exemple de dégivrer son frigidaire régulièrement. En plus de réduire sa consommation d’énergie, ce geste favorise une meilleure longévité de l’appareil. Pour le linge, privilégiez les machines à basse température. Laver moins chaud, c’est moins consommer et c’est donc moins dépenser !

Concernant l’éclairage, optez pour les lampes LED. Aussi, n’oubliez pas d’éteindre les lumières à l’intérieur d’une pièce si personne ne s’y trouve, ainsi que les appareils en veille. Ces petites actions paraissent négligeables, mais payent sur le long terme.

Optez pour les transports plus écologiques

Malgré les progrès du secteur automobile, rouler continue à émettre des émissions de gaz à effet de serre. L’alternative reste de marcher ou rouler à vélo. C’est meilleur pour la santé et c’est gratuit. Pour les trajets de plusieurs kilomètres, privilégiez les transports en commun ou faites du covoiturage. Ces deux options sont plus économiques et écologiques. D’ailleurs, il existe de nombreux sites de covoiturage en ligne. Vous pouvez comparer les offres pour profiter du meilleur tarif pour chaque trajet.

L’autopartage est une autre alternative. Le but est ici de limiter l’impact sur l’environnement, par la réduction du nombre de véhicules en circulation. Et bien évidemment, il convient de privilégier le train à l’avion pour les trajets longue-distance, dès que cela est possible !

Auteur : Matthieu Combe, journaliste du magazine Natura Sciences


    La rédaction vous conseille aussi :