L’huile de vidange, ou huile moteur usagée, peut être raffinée en fin de vie pour en retirer ses polluants. Elle peut alors remplacer une huile neuve.  Lumière sur cette huile souvent jetée sans penser à son empreinte environnementale. 

huile vidange recyclage

L’huile moteur usagée est récupérée lors de la vidange de votre moteur. Elle peut être recyclée. PHOTO//CC0 Domaine public

L’huile moteur a pour rôle principal de réduire l’usure des pièces d’un moteur. Pour cela, elle diminue les frottements entre les différentes pièces du moteur. L’huile moteur va aussi protéger l’équipement contre la corrosion et en garantir l’étanchéité. Elle permet enfin de refroidir le moteur qui peut atteindre les 400°C.

Si vous choisissez une huile moteur qui correspond à votre moteur, vous ferez des économies de carburant tout en réduisant par la même occasion vos émissions de gaz à effet de serre. N’oubliez pas de faire vérifier que votre filtre à huile fonctionne correctement. Par exemple, le fabricant MANN-FILTER propose une vaste gamme de filtres à huile que vous pourrez consulter en ligne. La vidange de votre voiture s’effectue environ tous les 10 000 km.

Réutiliser et recycler votre huile moteur

Afin de contribuer à la protection de l’environnement, vous pouvez utiliser de l’huile usagée qui a été raffinée une nouvelle fois, ce qui vous dispensera d’utiliser de l’huile neuve, plus polluante. En effet, l’huile pour moteur peut de nouveau être raffinée. Cela consiste à filtrer les contaminants présents dans l’huile. Une fois ces contaminants filtrés, l’huile ou le lubrifiant a une qualité égale à celle d’une huile neuve. Utiliser de l’huile raffinée une nouvelle fois a un impact direct sur notre consommation de pétrole et contribue à protéger l’environnement.

Lorsque vous faites la vidange de votre véhicule, l’huile récupérée est particulièrement nocive et il faut prendre des précautions. Surtout ne la versez jamais dans un évier ou dans les toilettes. Il faut la transporter dans un récipient approprié qui doit être étanche et pouvoir se fermer hermétiquement. Vous pouvez ensuite déposer cette huile dans un centre de retraitement des huiles ou bien tout simplement chez votre garagiste. Certains concessionnaire autos peuvent aussi les reprendre.

En France, les huiles usagées collectées aujourd’hui représentent environ 210 000 tonnes par an. Une quarantaine de sociétés sont agréées et peuvent collecter vos huiles de vidange, comme des garagistes ou des stations-essence qui collectent les huiles usagées. Elles les remettent ensuite à des entreprises agréées. Ces dernières s’occupent de leur traitement. Les camions qui transportent ces matériaux dangereux ont une signalétique particulière. Leurs plaques oranges avertissent d’ un niveau de dangerosité environnemental important.

Les réglementations des différents pays

La plupart des gouvernements s’engagent dans cette collecte. En France, les articles R.543-3 et suivants du Code de l’environnement parlent des conditions de ramassage et d’élimination des huiles de vidange. En Europe, l’article 21 de la directive 2008/98/CE du Parlement européen et du Conseil du 19 novembre 2008 sur les déchets, parle de collecte et d’élimination des huiles usagées.

Le traitement des huiles est aussi important que leur collecte. Environ 70% des huiles usagées subissent un processus de régénération qui supprime les éléments polluants. Il reste 30 % des huiles qui partent en filière de valorisation énergétique et servent de combustible de substitution à des cimenteries. Deux entreprises françaises, implantées en Seine-Maritime, existent dans ce domaine : Eco huile et Osilub.

Les conséquences sur l’environnement et la santé des citoyens

Pour agir à notre échelle et participer à la protection de l’environnement, la voiture est un poste important. Comme nous le montre la gronde des gilets jaunes, tous les Français ne peuvent pas arrêter de conduire. En revanche, tout le monde peut faire pratiquer l’éco-conduite, bien entretenir son véhicule et faire attention à l’élimination de ses déchets.  Il faut savoir qu’un litre de vidange, donc un litre d’huile usagée, peut couvrir jusqu’à 1000 m² d’eau et empêcher l’oxygénation de la faune et de la flore sous-marine pendant plusieurs années. L’huile usagée des moteurs de voitures est l’une des huiles les plus toxiques, qui nous invite à nous tourner vers une voiture plus écologique.

Il existe différents type d’huiles moteur. En règle générale, ces huiles peuvent être minérales, synthétiques ou semi-synthétiques. Les huiles minérales proviennent directement du raffinage du pétrole brut. Pour leur part, les huiles synthétiques sont fabriquées en laboratoire.  Plus fluides, leur particularité principale est qu’elles s’évaporent moins vite que les huiles minérales. Enfin, les huiles semi-synthétiques sont tout simplement constituées d’un mélange des deux premiers types. Des indications sur le type d’huile à utiliser se trouvent dans le carnet d’entretien de votre véhicule. La viscosité de l’huile est un critère à suivre, ainsi que les normes demandées par le constructeur.

Auteur : Raphaël Petit, contribution bénévole


La rédaction vous conseille aussi :