baisse pib réchauffement climatique

Selon une étude du Swiss Re Institute, avec une température moyenne en hausse de 2 °C à 2,6 °C au niveau mondial d’ici 2050, le PIB mondial pourrait perdre chaque année entre 11 et 14 %. Les grands perdants seront l’Asie (-20,4%) et le Moyen-Orient et l’Afrique (-21,5%). Mais les pays du G7 verraient également leur PIB reculer de 8,5% en moyenne chaque année, calcule The Guardian, contre 4,2 % avec la crise sanitaire.Les pertes annuelles atteindraient 10% pour la France.

Les coûts liés au changement climatique sont très divers. Il y a d’un côté la multiplication des événements météorologiques extrêmes (inondations, tempêtes, cyclones…), et des incendies dévastateurs. Mais il y a aussi des coûts “induits” sur la santé, la baisse des rendements agricoles ou encore sur le tourisme avec par exemple le recul des sports d’hiver, rapporte Le Parisien. L’étude parait alors que les pays du G7 se réunissent du 11 au 13 juin à Cornouailles, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Au menu : la réponse mondiale à la pandémie de Covid, le changement climatique et la coordination économique internationale.

Source : Swiss Re Institute

Photo : Billion Photos / Shutterstock

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :