À l’occasion du 4e Forum des quartiers durables organisé le 17 octobre 2012 à Saint-Ouen, les acteurs techniques et politiques ont voulu répondre à la question « comment un éco-quartier peut-il redynamiser et recomposer la ville ? ». Si les éco-quartiers doivent respecter l’environnement, il ne faut pas oublier les aspects sociaux-économiques qui sont importants pour construire un lieu de vie de qualité répondant aux attentes des citoyens.

Modélisation du futur éco-quartier de 100 hectares des Docks de Saint-Ouen, éco-quartiers

Modélisation du futur éco-quartier de 100 hectares des Docks de Saint-Ouen

« Les éco-quartiers ont surtout été des laboratoires techniques », « ils doivent devenir aujourd’hui des laboratoires socio-culturels », affirme Bruno Lhoste, Directeur général d’Inddigo, cabinet de conseil en développement durable. Ces éco-quartiers doivent aussi proposer des services collaboratifs : AMAP, autopartage, prêt d’outils, recyclerie, lieux d’échanges…

Pour définir les éco-quartiers, les médias parlent beaucoup d’environnement et d’énergie. Mais ils oublient bien souvent l’importance de la mixité sociale, de la tranquillité, des logements sociaux, du bien-être, de l’éducation/ formation, des équipements sportifs et culturels  et de la valorisation des nationalités diverses.

Selon Etienne Crépon, Directeur de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages au ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, il y a 3 clés pour un bon éco-quartier : une maîtrise d’ouvrage forte, une équipe pluridisciplinaire complémentaire et la capacité à associer les futurs habitants du quartier. Ainsi,  des systèmes de quartiers « clés en main » sont voués à l’échec, la concertation doit se faire entre tous les acteurs pour chaque projet.

Des éco-quartiers au cœur de la ville

Pour Alain Amédro, vice-président en charge de l’Aménagement des territoires au Conseil régional d’Ile de France, les éco-quartiers doivent absolument « compléter la ville existante et ne pas exister pour eux-mêmes ». C’est à cette condition qu’ils seront utiles et acceptés. Il faut « faire des lieux où il y a du logement, mais aussi où il y a l’ensemble des services : services publics, transports, espaces de respiration, médecins », précise-t-il.

L’éco-quartier doit être impliqué dans la ville, et ne pas en être séparé. Les éco-quartiers doivent ainsi profiter au reste des habitants de la ville en offrant des espaces de culture, des espaces sportifs et des espaces de plein-air communs.

Les éco-quartiers, des leviers nécessaires

Les logements neufs représentent environ 1 % du stock de logements existant. Avec la  Règlementation thermique 2012 (RT 2012), les nouveaux logements ne doivent pas dépenser plus de 50 kWh/m2. A l’opposé, les logements anciens émettent en moyenne 250 kWh/m2 et constituent donc plus de 99 % de la consommation globale du secteur tertiaire.

Les éco-quartiers semblent alors être des gouttelettes perdues dans l’océan. Pour être utile, chaque projet d’éco-quartier doit donc constituer un levier très important de rénovation et de prise de conscience pour les territoires alentours. Dans ce sens, les éco-quartiers ne se construisent pas forcément à partir de rien mais peuvent sortir de projets de réhabilitation à partir du patrimoine existant. Ainsi, pour Alain Amédro, « La question est également de savoir comment on regarde nos anciennes friches industrielles pour leur réindustrialisation ou pour la construction de nouveaux logements ». Sur cette question, l’éco-quartier des Docks de Saint-Ouen est intéressant.

D’importants projets en ile de France

La Région Ile-de-France a lancé l’appel à projets « Nouveaux quartiers urbains » en 2008. Sur 65 projets, elle en a retenu 24. Avec un soutien de 65 millions d’euros, l’ensemble du dispositif créera 63 000 logements dont 35 % de logements sociaux en moyenne. L’objectif du dispositif est de créer une dynamique importante pour généraliser ce type de projets à l’ensemble de la région et améliorer la qualité de vie.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :