L’énergie renouvelable constitue le futur de l’énergie.

Energie éolienne, énergie solaire, géothermie, barrage hydraulique, biocarburants se développent.

D’après le Paquet Energie-Climat, la France devra atteindre 23% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie. En France, la loi de transition énergétique pour la croissance verte fixe les objectifs de développement des énergies renouvelables jusqu’en 2030. Le pays devra atteindre 32 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en 2030 (électricité, chaleur, carburant, gaz). Pour l’électricité, la part sera de 40%.

Développer l’ énergie renouvelable française

Pour atteindre ses objectifs, la France se dote d’une Programmation Pluriannuelle de l’Energie. Celle-ci fixe des objectifs de développement pour chaque énergie renouvelable. Le développement des énergies renouvelables se fait par appels d’offres.

Dans le monde, les énergies renouvelables représentent plus de la moitié des nouveaux investissements dans la production d’électricité. L’intérêt est notamment de diminuer la part du charbon. Pour la mobilité, les énergies renouvelables devront remplacer à terme le pétrole.

éoliennes

Énergie : le Giec préconise une accélération des énergies renouvelables

En plus de la sortie des énergies fossiles, le troisième volet du rapport du Giec insiste sur la décarbonation de l’électricité pour parvenir à la neutralité carbone en 2050. Le déploiement des technologies bas carbone s’avère alors essentiel pour tenir les objectifs de l’Accord de Paris. Natura Sciences fait le point avec Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables (Ser) sur les priorités énergétiques.

emmanuel macron

Le grand retour du nucléaire pour sortir des énergies fossiles?

Le président de la République, en déplacement à Belfort ce jeudi 10 février, a détaillé de grandes mesures en renversant sa stratégie énergétique des années précédentes. Natura Sciences résume les grandes lignes de son discours, entre le déploiement massif des énergies renouvelables et le grand retour du nucléaire. Une nouvelle qui en ravit certains, et en insurge d’autres.

efficacité énergétique AIE

Efficacité énergétique : « il faut tripler les investissements d’ici 2030 », prévient l’AIE

Le mois dernier, l’Agence internationale de l’énergie publiait son rapport annuel sur l’efficacité énergétique. L’AIE y dresse un état des lieux et propose des axes d’amélioration pour atteindre les objectifs climatiques internationaux. Entretien avec Nicholas Howarth, analyste des politiques énergétiques à l’AIE. 

interconnecter énergies renouvelables monde

Interconnecter les énergies renouvelables à travers le monde ?

Une coalition globale en faveur des énergies propres a été annoncée lors de la COP26 à Glasgow. Cette réunion s’articule autour d’un groupe de gouvernements sous l’initiative « Green Grids – One Sun, One World, One Grid ». Son objectif ? Accélérer la construction de grandes centrales solaires et de parcs éoliens dans des zones à fort potentiel sur l’ensemble de la planète.

coût electricite renouvelable 2050

Quel coût de l’électricité 100% renouvelable en France en 2050 ?

Une nouvelle étude explore comment la France pourrait produire 100% d’électricité d’origine renouvelable en 2050. Elle identifie les moyens de production nécessaires et les moyens de stockage associés pour satisfaire la demande électrique heure par heure. Face à l’incertitude des coûts des moyens de production à cette échéance, 315 scénarios sont étudiés.

Les consommateurs et les entreprises, acteurs de la transition énergétique

Il existe deux grandes sources d’énergie dans le monde, ou plutôt deux types de sources d’énergie : les énergies dites « fossiles » et celles dites « renouvelables ». Les énergies fossiles comptent le charbon, le pétrole, le gaz ou le fioul tandis que les renouvelables comprennent l’hydraulique, le solaire, la biomasse, l’éolien ou encore la géothermie.

chèque énergie

Profiter du chèque énergie pour des solutions vertes!

D’ici la fin du mois d’avril, 5,8 millions de foyers français recevront un chèque énergie. Cette aide de l’État permettra aux foyers les plus modestes de régler en partie leurs factures d’électricité et de gaz. Certains pourront même faire financer en partie des travaux d’isolation. Mais cette aide coup de pouce peut également être une bonne occasion pour opter pour des énergies vertes.

énergie solaire essor france

Un nouvel essor pour l’énergie solaire en France

L’année 2017 s’est conclue sur un bilan en demi-teinte pour le développement des énergies renouvelables. Si les capacités ont continué à augmenter, la part des énergies vertes dans le mix énergétique français a reculé. Le solaire pourrait toutefois faire figure de principal moteur d’une transition énergétique bien entamée. Un signe ne trompe pas : tous les grands énergéticiens investissent dans le solaire.

cop21 consommation

Comment diminuer la pollution et la surconsommation?

Comment le citoyen peut-il concrètement agir pour diminuer son impact environnemental? Fondateur de Natura-sciences et auteur de « Consommez écologique – Faits et gestes » (Sang de la Terre), Matthieu Combe nous invite à revoir nos choix de vie, d’achat ou de contrat pour améliorer la situation, au-delà des simples « éco-gestes » généralement véhiculés. Tribune.

éolien france retard europe

Eolien: la France, à la traîne en Europe, rattrape un peu son retard

L’éolien est l’énergie principale, aux côtés de la biomasse et du solaire, sur laquelle compte l’Hexagone pour atteindre ses objectifs en matière d’énergies vertes. Mais surtout pour remplacer ses capacités nucléaires, conformément à la loi de transition énergétique pour la croissance verte. La France compte donc sur les innovations des grands énergéticiens, EDF et Engie notamment, pour atteindre son objectif de 26 gigawatts de capacités éoliennes d’ici 2023.

cigéo recours juridiques

Cigéo sous le coup des recours juridiques

Le 23 mars, la Cour d’appel de Versailles a estimé que l’Andra n’a pas sous-estimé le potentiel géothermique de la couche géologique censée accueillir le projet Cigéo à Bure. Ce dernier doit stocker à 500 mètres de profondeur les déchets radioactifs les plus dangereux pour plusieurs centaines de milliers d’années. Mais les opposants anti-nucléaire utilisent tous les recours juridiques possibles pour mettre fin au projet.

grand débat présidentielle tf1 écologie

Débat Présidentielle: Quelle place pour l’écologie?

TF1 organisait le 20 mars le premier grand débat de la Présidentielle 2017. Sur le plateau, les 5 principaux candidats ont regretté l’absence des 6 autres. Education, sécurité, immigration, laïcité, institutions et environnement étaient au programme. Pour une fois, la question écologique a été abordée à plusieurs reprises. Alors, quels programmes pour l’écologie?

transition énergétique france

Quelle transition énergétique programmée pour la France?

Les objectifs de la transition énergétique française sont pour le moment fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Pour les atteindre, la trajectoire est prévue par la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Elle trace actuellement l’évolution du mix énergétique français jusqu’en 2023. De quoi fixer des points d’étape pour 2018 et 2023, compatibles avec les objectifs de moyen-terme pour 2030. La PPE sera revue en 2018 puis tous les cinq ans.

chauffage au bois pointe électrique

Du chauffage au bois pour diminuer la pointe électrique?

9 réacteurs nucléaire sont à l’arrêt cet hiver, suite aux révélations de falsifications à l’usine Areva du Creusot ou pour raisons de maintenance. RTE n’écarte pas des coupures d’électricité pour assurer la sécurité d’approvisionnement. Dans ce contexte, le Syndicat des énergies renouvelables insiste sur l’importance de développer le chauffage au bois pour réduire la demande d’électricité lors des pics de consommation de novembre à mars.

voiture électrique énergies renouvelables

Voiture électrique, renouvelables et recharge intelligente

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit l’installation de 7 millions de bornes de recharge pour les voitures électriques d’ici à 2030. Selon les chiffres de RTE, la production électrique française a été de 546 térawattheures (TWh) en 2015, pour une puissance installée de 129,3 GW. Est-ce suffisant pour recharger 2 millions de véhicules en 2020 ? Comment assurer la protection du réseau électrique et ne pas augmenter la demande de pointe qui dimensionne le réseau ?

big data smart cities

COP 21 : la France à l’heure des « smart cities »

L’avènement des réseaux intelligents est présenté comme la prochaine grande révolution qui touchera le domaine de l’énergie. Avec eux, un nouveau modèle de villes, les smart cities, s’apprête à redessiner le paysage urbain mondial en alliant considérations environnementales et technologies Big Data. A l’heure où l’on s’interroge sur l’issue de la prochaine COP 21, l’innovation technologique s’impose pour rendre les villes plus durables.

bâtiments intelligents bepos

Bâtiments intelligents : Du BePos à la ville à énergie positive

La France ne construira que des bâtiments neufs à énergie positive dès 2020. Ces bâtiments nous invitent à repenser le pilotage des consommations. Pour apporter des solutions nouvelles dans le cadre de la RBR 2020, les industriels prévoient des réponses globales pour des bâtiments à énergie positive (BePos). L’auto-consommation de la production photovoltaïque et l’exploitation de la domotique en font partie.

nucléaire bilan électrique 2014

Le nucléaire produit 77% de notre électricité en 2014

La part du nucléaire dans la production d’électricité doit passer de 75% à 50% d’ici 2025. Problème : au moment de l’examen du projet de loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, cette part a atteint 77% en 2014 contre 73,3% en 2013, selon le Bilan électrique 2014 de RTE. Cette hausse est due à un recul important des combustibles fossiles, notamment du gaz et du charbon. Les énergies renouvelables continuent leur progression, les capacités éolienne et photovoltaïque installées repartent à la hausse.

mécanismes soutien enr eolien

Lorsque les anti-éoliens soutiennent… les éoliennes !

Le 16 janvier, Ségolène Royal a lancé un chantier important : celui de l’évolution des mécanismes de soutien aux énergies renouvelables. Les grandes lignes sont dictées par la Commission Européenne, et reprises dans les articles 23 et 24 du projet la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Il faut désormais construire les textes d’application de ces articles d’ici septembre 2015. L’éolien n’est pas logé à la même enseigne que les autres filières grâce à un arrêté tarifaire récent pris en urgence à cause des anti-éoliens.

éoliennes offshore

Éolien offshore, où en est la France fin 2014 ?

En France, deux appels d’offres ont déjà permis de lancer la planification de 6 parcs éoliens offshore, pour une puissance totale de près de 3 000 MW. Fin Novembre 2014, Ségolène Royal a adressé aux préfets des façades maritimes des instructions afin qu’ils lancent les concertations pour identifier de nouvelles zones adaptées à la technologie de l’éolien « posé » et identifier de nouvelles zones de développement, accessibles pour la technologie de l’éolien « flottant ».

bioéthanol essence SP95-E10

D’où vient le bioéthanol du SP95-E10 et autres essences ?

En 2013, l’éthanol était incorporé à hauteur de 5,66 % en moyenne dans le SP95-E10. Fin novembre 2014, 41% des stations-service françaises proposaient cette essence. Moins chère de 3 à 4 centimes au litre à même réseau de distribution, ce carburant attire de plus en plus les automobilistes. Sa part de marché s’est établie à 29% des essences en 2013 et devrait avoisiner 32% en 2014. Mais comment et où est-il produit ?

betterave bioéthanol france

La betterave, entre sucre et bioéthanol

La France est le premier pays producteur de bioéthanol en Europe. Sur les 45.5 millions d’hectolitres (MhL) produits en 2013 en Europe, 12,5 MhL ont été produits sur le territoire français. Le bioéthanol y a été produit à 51 % à partir de betterave, 47 % à partir de céréales, et 2 % à partir d’éthanol vinique. La betterave tient donc une place privilégiée en France par rapport au reste de l’Europe où elle ne représente que 24 % de la production de bioéthanol.