Gorilles, bonobos, orangs-outans, chimpanzés, gibbons, tous  les grands singes anthropomorphes sont menacés d’extinction. Leur habitat se répartit en Afrique Centrale et Occidentale et dans toute l’Asie du Sud et du Sud-Est. Malheureusement, la destruction et la fragmentation de leur habitat, la surexploitation des ressources, la pollution et le braconnage fait rage dans ces deux parties du monde, ce qui menace leur survie. Il ne reste plus que 350 000 grands singes dans la nature, leur extinction définitive est prévue pour 2030 si rien n’est fait pour l’enrayer.

Les gorilles et autres grands singes sont menacés d'extinction

Les gorilles et autres grands singes sont menacés d’extinction

Les plantations de palmiers à huile représentent l’une des principales causes de déforestation en Malaisie et en Indonésie. Elles y remplacent la forêt des orangs-outans et des gibbons. A Bornéo et à Sumatra, deux îles indonésiennes, 80% des forêts abritant des orangs-outans ont disparu au cours des 20 dernières années. Une chose est sûre, ces grands singes ne peuvent pas vivre sans forêt : qu’adviendra-t-il donc d’eux demain ? On estime que d’ici 2022, près de 98% des forêts humides indonésiennes auront disparu si le rythme actuel de déforestation est maintenu…

La déforestation provient également du commerce de bois exotiques : Teck, ébène, bois de santal et la France en est le premier importateur européen ! 15% de ces bois proviennent des forêts d’Asie du sud-est. Parmi ceux-ci, 40% sont issus d’exploitations illégales.

En Afrique, la dégradation et la fragmentation de l’habitat pour l’industrie forestière ou pour l’industrie minière avec l’exploitation des mines de coltan sont également lourdes de conséquences.

 Un fléau : le coltan

Le coltan se retrouve dans tous les appareils de nouvelle technologie comme les consoles de jeux et les téléphones portables. Or, 70 % des réserves mondiales de coltan se trouvent en République Démocratique du Congo, au cœur du territoire des gorilles. Les routes construites pour l’acheminement de ce minerai ouvrent le territoire des gorilles, des bonobos et des chimpanzés aux braconniers entraînant la disparition de ces espèces. Les populations de chimpanzés  ont ainsi diminuées de plus de 66 % au cours des 30 dernières années. Les gorilles de la République démocratique du Congo ne sont pas les seuls menacés : ceux de l’Ouganda et du Rwanda ne subissent pas un meilleur traitement.

Braconnage et commerce illégal

En Afrique, les gorilles adultes sont braconnés pour le commerce de la viande de brousse. La viande est fumée dans les campements, en pleine jungle, avant d’être envoyée dans les villes. Les jeunes orphelins sont alors capturés pour être vendus comme animaux de compagnie ou  être vendu aux zoos et cirques. Souvent mal soignés,  ils périssent de malnutrition ou de dépressions.

Les maladies comme le virus EBOLA, transmissible à l’homme, sont également responsables du déclin des gorilles. On estime que 25% de la population mondiale de gorille a été décimée par ce virus.

 La situation est-elle vraiment critique ?

Toutes les espèces de grands singes sont, soit « menacées d’extinction », soit « gravement menacées », selon la classification de l’IUCN. Pour certaines espèces la situation est plus qu’urgente. Le gorille de la rivière Cross, par exemple, a moins de 400 représentants restants !  Le gibbon de Hainan est lui aussi au bord de l’extinction avec moins de 20 survivants !

Le gorille des montagnes est également très menacé : il n’en resterait plus que 450 au Rwanda, en Ouganda et en République démocratique du Congo. Il n’y en a pas en parcs zoologiques, condamnant la sous-espèce à une extinction totale.

Changer de comportement

On estime que 19 millions de portables sont renouvelés chaque année en France. Ces renouvellements ont lieu en moyenne tous les 18 mois. La plupart des Français ne savent que faire de leur ancien téléphone; ils le gardent dans un tiroir ou bien le mettent à la poubelle. Donnons-leur plutôt une seconde vie !

Différentes possibilités s’offrent à vous pour le recyclage : envoie à des sites internet spécialisés (Recyclez-moi, Love2recycle, Mister Recycle, etc,) , dépôt chez les fournisseurs de téléphonie mobile ou bien encore dépôt dans des bacs de récupération. Un geste encore plus simple ne serait-il pourtant pas d’arrêter de changer de portable si souvent ?

Dans votre combat contre la déforestation, choisissez des meubles dont le bois est certifié FSC ou PEFC  Ces labels garantissent que le bois est issu de forêts gérées durablement et que tout bois illégal est exclu de la chaîne d’approvisionnement. (Plus de détails sur ces labels : Pour des forêts durables).

Soutenir l’action des ONG

Devant l’urgence de la situation, de nombreuses associations et ONG se mobilisent et tentent de les sauvegarder directement dans la nature. Il est possible de soutenir différentes ONG dans leur action, dont les plus connues sont l’Institut Jane Goodall, la fondation John Aspinal,  l’association Hutan ou encore Awely.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

La rédaction vous conseille aussi :