Les initiatives Zéro Déchet visant à réduire la consommation de bouteilles en plastique à usage unique se multiplient. Et si les entreprises et collectivités se décidaient enfin à investir dans des fontaines à eau reliées au réseau d’eau potable?

recyclage gobelets fontaine eau

Recycler ses gobelets ou utiliser des tasses réutilisables? PHOTO//Pixabay

Muni de sa bouteille en verre ou de sa gourde en métal, le partisan du Zéro Déchet est à la recherche de toute fontaine d’eau potable pour ne pas acheter de bouteille en plastique. Mais une chose est certaine : les fontaines d’eau potable restent rares dans les lieux publics. Et les fontaines en entreprises sont encore trop peu équipées de solutions de recyclage de gobelets.

Une fontaine à eau sur réseau ou à bonbonne?

En entreprise ou dans les lieux publics, il peut être très bien vu de proposer des fontaines pour les visiteurs et les employés. Hall d’entrée, hôpital, commerce, restaurant, bureau, nombreux sont les lieux où les fontaines à eau sont les bienvenues. Comme peut l’être la machine à café, la fontaine à eau se révèle être un lieu de contact et d’échanges. Il existe deux types de fontaines principales proposées par les professionnels (voir quelques modèles sur http://www.fontaine-a-eau.com). Il y a celles à bonbonne, alimentée par un réservoir placé en hauteur, qui distribue de l’eau fraîche, minérale ou de source. Certains modèles proposent même de l’eau gazeuse. Il faut noter que les bonbonnes peuvent contenir 5 à 20 L d’eau. Encore plus écologique, il y a les fontaines qui proposent de l’eau sur réseau : la fontaine est raccordée à l’eau de ville et est équipé d’un filtre pour éliminer le calcaire et le chlore.

Le parc des fontaines à eau en entreprise est important : plus de 360.000 dont près de 2000.000 à bonbonne. Le marché continue à évoluer, avec un repli des fontaines à bonbonne au profit des fontaines sur réseau. Elles sont en effet nettement moins chères, de 30 à 40 %. Trois acteurs sont les leaders sur ce marché : Culligan, Waterlogic et Château d’eau. La polémique autour des dangers des bonbonnes contenant du bisphénol A n’est pas étrangère à l’évolution du marché. Ces bonbonnes ont été interdites en janvier 2015. Elles ont été remplacées par des bonbonnes en PET ou tritan, mais celles-ci sont moins solides et se cassent plus facilement.

Des gobelets trop peu recyclés

La solution la plus écologique est de bannir les gobelets et de proposer des fontaines où il est possible de boire directement au robinet. Mais la plupart des entreprises choisissent une autre solution. En France, la consommation de gobelets est estimée à environ 4 milliards chaque année. Très peu sont recyclés ; la plupart sont incinérés ou mis en décharge. Qu’ils soient en polypropylène, polystyrène ou en carton constitué d’une fine couche plastique. Pour les entreprises proposant des gobelets pour leurs fontaines, il est intéressant de proposer des options de recyclage. Cela peut se faire grâce aux machines proposées par des start-up, telles que Lemon Tri ou Canibal. Mais aussi via des bacs de récupération, tels que ceux d’Elise, de Cèdre, d’Ecovalim et bien d’autres. Malgré les solutions existantes, seulement 2 % des gobelets seraient recyclés en France. Les gestes doivent évoluer.

Il est aussi possible d’avoir recours à des gobelets réutilisables, comme le proposent Ecocup ou Greencup. Ces gobelets made in France en polypropylène sont parfaitement recyclables et sont transformés en fin de vie en pots de fleurs, pare-chocs, de voitures, etc. Ces solutions alternatives sont d’autant plus importantes que la vaisselle à usage unique non biodégradable et non compostable sera interdite par la loi de transition énergétique pour la croissance verte dès 2020.

Des fontaines à eau très haut de gamme pour l’espace publique?

fontaine à eau gobelets

Une fontaine Fontaineo Vision sur la place de l’hôtel de Ville à Paris en juillet 2017. PHOTO//Fontaineo

Les villes qui proposent des fontaines dressent généralement une carte des fontaines d’eau potable disponibles, comme à Paris. Il y a des fontaines basiques et d’autres de moyenne gamme. Mais en existe aussi des très haut de gamme. C’est notamment le cas des fontaines de Fontaineo qui ont séduit Paris Plage, Nice, Cannes, Reims, Amiens, le Cap d’Agde, Angers, Lyon…

L’entreprise a présenté son dernier modèle au salon des maires et des collectivités locales 2017. D’ici 2020, Fontaineo espère installer 350 fontaines « Vision » en France. L’entreprise proposait depuis quatre ans l’installation de sa fontaine pour des tarifs qui refroidissaient plus d’une commune : plusieurs dizaines de milliers d’euros. Mais elle est venue au salon des Maires et des collectivités locales avec un nouveau business model. Elle assure désormais la gratuité de l’installation et le remplacement des cartouches de CO2 alimentaire pour délivrer de l’eau gazeuse aux collectivités. Ces fontaines sont alimentées par l’eau de la ville. Fontaineo demande en échange un engagement de 7 ans et cette offre est réservée aux communes d’au moins 10.000 habitants. Et les communes sont séduites. « Les commandes vont sûrement affluer après le salon », s’enthousiasme une hôtesse engagée pour l’occasion.

L’idée a été d’intégrer des panneaux LED pour auto-financer l’installation grâce à une régie publicitaire. Ceux-ci diffusent de la publicité locale, régionale et nationale. Les communes n’auront qu’à honorer les factures de l’eau consommée et de l’électricité pour alimenter le système et l’éclairage. Un seul côté est réservé à l’affichage publicitaire. La Mairie pourra afficher des informations locales sur les deux faces restantes. Pour installer sa fontaine, Fontaineo demande une surface plane, une prise électrique, une arrivée d’eau et une évacuation.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :