Longtemps délaissé, le chanvre pourrait rapidement revenir sur le devant de la scène. Avec des graines comestibles, le reste de la plante peut aussi servir d’isolant, de plastique ou de fibre textile. Zéros déchets assurés !

chanvre

Produits en chanvre exposés à l’espace Eco-chanvre : bottes, graines complètes, parpaing en chanvre, cosmétique et papiers ! PHOTO//Agence BIO et ADOCOM

Délaissée dans la deuxième partie du 19e siècle, la culture du chanvre revient en France. La surface cultivée oscille augmente depuis 2013 et a atteint 16.400 hectares en 2017 d’après Interchanvre, la production française étant de loin la plus importante en Europe. L’ensemble des autres pays européens se partagent près de 17 000 hectares au global.

Le chanvre est pourtant une culture très résistante, peu sensible aux maladies et ne nécessitant aucun traitement phytosanitaire. Avec un cycle de vie rapide (environ 5 mois), la plante a un pouvoir couvrant qui fait d’elle une plante nettoyante et structurante: sa hauteur peut atteindre jusqu’à 5 mètres ! Elle étouffe ainsi les « mauvaises herbes » et laisse à la récolte une parcelle propre. Ne nécessitant pas d’irrigation, elle améliore la structure du sol grâce à ses racines ramifiées et profondes. Son besoin en azote est aussi deux fois moins important que celui du blé. Toute la plante se valorise à travers ses multitudes applications, ne laissant aucun déchet.

« La difficulté majeure des chanvrières est de se réapproprier le savoir faire presque totalement disparu dans tous les secteurs, ce qui explique en partie les 15 années qui nous ont été nécessaires pour reprofessionnaliser cette filière« , analyse Christophe Latouche, Gérant Fondateur de Lchanvre. « Cette plante peut régler beaucoup de problèmes, autant dans l’agroalimentaire que dans l’industrie« , poursuit-il.

Lire aussiLa culture du chanvre repart en Europe!

Du chanvre dans l’alimentaire et cosmétiques

Les graines de chanvre, aussi appelées chènevis, s’utilisent de diverses façons dans notre alimentation. Avec un ratio oméga-6/oméga-3 proche de 5, ces graines concourent à rééquilibrer nos apports en acides gras essentiels. Comme pour les céréales complètes, la plante pompe les métaux lourds qui vont se stocker dans la graine. Les graines consommées devront donc être bio pour diminuer les risques de contamination. La société Lchanvre propose ainsi une gamme de produits bio composée d’huile, de pâtes, de graines décortiquées, de chocolats ou encore de gâteaux au chanvre. Par ailleurs, Sojade propose déjà deux yaourts « délice de chanvre ». Enfin, les fleurs de chanvre séchées peuvent être utilisées sous forme d’infusion, on en trouve par exemple sur le CBD shop suisse Herborisia.

Outre son utilisation en alimentation, l’huile de chanvre peut être utilisée en cosmétique pour ses propriétés hydratantes et anti-inflammatoires (baume de massage CBD). La chènevotte – partie centrale et moelleuse de la tige – s’utilise en paillage, mais aussi en litière haut de gamme pour les chevaux et les chats.

Le chanvre dans la construction, le textile et le papier

En construction, on retrouve cette plante sous forme isolante de laine ou de béton, mélange homogène de chènevotte et de chaux. « On travaille afin de promouvoir le matériau chanvre, notamment dans le bâtiment car c’est le secteur le plus porteur pour la filière en termes de volume, mais aussi de visibilité« , explique Jean Godeloup, Chargé de mission à l’Espace éco-chanvre et fibres végétales, musée de promotion de la filière chanvre dans le Grand Ouest à Noyal-sur-Vilaine (35). Par ailleurs, l’association Construire en chanvre regroupe les professionnels du bâtiment désireux de promouvoir le matériau dans la construction.

Le chanvre est également utilisé dans la filière textile pour confectionner divers vêtements, mais aussi en plasturgie. Les résines plastiques peuvent contenir des fibres de chanvre pour diminuer le recours aux matières d’origine fossile. La société Plasticana propose par exemple toute une collection de chaussures contenant des fibres cultivées en France mélangées à du plastique.

Signalons que la plante arrive à maturité en 120 jours, lorsqu’un arbre mettra plusieurs dizaines d’années pour y parvenir. Pour cette raison, les hommes utilisent le papier de chanvre depuis longtemps. Il sert à faire du papier de qualité, du papier à cigarettes et des filtres à café ou thé.

Un peu d’histoire !

Les premières utilisations de cette plante remontent à environ 8 000 ans avant Jésus-Christ en Chine. Nos ancêtres ont utilisé le chanvre pour ses fibres solides dans la confection de textiles ou la fabrication de papier, pour ses graines nourrissantes dans l’alimentation et pour ses propriétés médicinales dans la pharmacopée.

En France, le chanvre s’importait sous Charlemagne pour fabriquer des toiles, des draps et des voiles de bateaux. Sur le territoire, l’industrie est florissante jusqu’au 18e siècle. Mais face à la concurrence des manufactures industrielles, à l’essor du coton et à la disparition de la marine à voile, la production française chute au 19e siècle. Sa culture passe de 176 000 hectares en 1840 à 37 000 hectares en 1900 et 700 hectares en 1960 !

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :