Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver au moment de choisir ses ampoules et spots LED en magasin. Nombre de lumens, nombre de cycles ON/OFF, type de culot, etc. Suivez le guide pour tout comprendre !

Un guide pour choisir ses ampoules LED n'est pas de refus
A l’heure du choix en magasin, pas toujours facile de comprendre les informations sur les étiquettes des LED. // PHOTO : lightpoet / Shutterstock

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) préconise désormais de généraliser l’usage des ampoules LED pour les systèmes d’éclairage. Il faut désormais choisir ses ampoules et spot LED grâce au flux lumineux émis et non plus par la puissance exprimée en watt. Ce flux lumineux exprimé en lumens indique la quantité de lumière totale émise par une lampe. C’est simple : plus le nombre de lumens est élevé, plus l’ampoule ou le spot est « brillant ». Une ampoule LED de 440 lumens équivaut ainsi à une ampoule à incandescence de 40 watts, un spot LED de 1420 lumens à une ampoule à incandescence de 100 watts.

Privilégier les ampoules en blanc chaud

Une fois le nombre de lumens choisi, il convient de s’intéresser à la température de couleur exprimée en kelvins (K). Entre 2000 K et 4 000 K, la lumière est dite en blanc chaud. Entre 4000 et 5000 K, elle est qualifiée de blanc neutre ou « lumière du jour ». Au-delà de 5300 K, elle est dite froide. Plus la température est basse, plus la couleur est jaune et chaude. À l’inverse, plus elle est élevée, plus la couleur est froide et tire sur le bleu.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande toutefois au maximum d’éviter l’utilisation de sources de lumière émettant une forte lumière froide dans les lieux fréquentés par les enfants. Elle conseille aussi d’utiliser des luminaires qui permettent de diffuser la lumière sans vision directe des LED, comme les globes ou les vasques.

Tout est sur l’emballage !

Le guide pour bien choisir ses LED. Source : Ademe.fr

L’emballage fournit l’ensemble des informations dont vous avez besoin pour choisir la bonne LED. Il fournit sa puissance (en watts), ainsi que l’équivalent en watts avec une ampoule à incandescence. Il indique le flux lumineux émis par l’ampoule en lumens, sa température de couleur (en Kelvin) et sa durée de vie théorique en heures.

L’emballage indique aussi son nombre de cycles d’allumage / extinction (ON/OFF), son étiquette énergétique et son temps d’allumage qui correspond au temps pour obtenir 60 % du flux lumineux. La plupart des ampoules LED se classent A +, les plus efficaces A++.

En plus, l’emballage indique ses dimensions (en mm), culot compris. Un point très important consiste à bien identifier le type de culot de votre ampoule pour pouvoir y intégrer votre ampoule : E14, E27, GU10, GU5.3, MR16, B22… Enfin, la quantité de mercure contenue dans l’ampoule concerne uniquement les lampes fluocompactes (LFC), autrement connues sous le nom de « lampes à économies d’énergie ».

Recycler ses ampoules et ses LED en fin de vie !

Bonne nouvelle, le recyclage des ampoules LED se développe. Il convient donc de les rapporter dans les points d’apport volontaires.

Nous conseillons de privilégier les ampoules LED aux lampes à LED intégrées. Ces dernières vont à l’encontre des bases de l’écoconception des produits. Lorsqu’une ou plusieurs LED intégrées tombent en panne, elles ne sont en effet pas remplaçables. C’est alors l’intégralité de la lampe qu’il faudra jeter, au mépris de la réparation et du réemploi.

Victor Bigot-Charcot

LE NOUVEAU NATURA SCIENCES SUR ULULE

Alors que 53% Français estiment que les médias et les journalistes n'accordent pas assez de place à la crise écologique et climatique, le média Natura Sciences lance sa nouvelle formule pensée pour faire face aux défis climatiques et écologiques d'ici 2030. Notre mission : construire une nouvelle société, plus respectueuse des humains et du vivant dans toutes ses composantes.

Cette nouvelle formule, davantage tournée vers l'action et plus incisive, est en pré-vente exclusive sur Ulule jusqu'au 10 novembre prochain. Elle est soutenue par plusieurs personnalités dont le climatologue Jean Jouzel, la lauréate du prix Goldman pour l'environnement Lucie Pinson ou encore la réalisatrice Marie-Monique Robin. L’exigence de Natura Sciences passe encore et toujours par son indépendance et l’absence de toute publicité.

Partagez, pré-abonnez-vous, nous comptons sur votre soutien, merci !


La rédaction vous conseille aussi :