Les gendarmes sont arrivés à l’aube, vers 6h45 pour commencer l’expulsion de la ZAD du Carnet, à Saint-Viaud et Frossay (Loire-Atlantique). De gros moyens de gendarmerie ont été dépêchés sur place. Selon la gendarmerie, 420 gendarmes mobiles sont mobilisés. Un hélicoptère survole la zone, les cabanes et autres lieux de vie sont en cours de destruction. La plupart des occupants ont été évacués ou ont fui dans les champs.

évacuation zad du Carnet
L’évacuation de la Zad du Carnet a commencé ce matin à 6H45. // PHOTO : @gendarmerie, Twitter

12H20 : Fin du live. Nos confrères de Télénantes ont pu pénétrer dans la ZAD et filmer l’intérieur.

11H50 : L’évacuation de la ZAD du Carnet est terminée. Christophe Jaunet, journaliste à Ouest-France partage sur Twitter les informations émanant de la Préfecture. Selon elle, environ 50 militants étaient présents sur la ZAD. Selon le général de gendarmerie, des militants sont descendus des arbres et de l’éolienne sans opposer de résistance. Des cocktails molotov, patates à clous, boulons retrouvés en grande quantité sur place n’ont pas été utilisés contre les gendarmes.

Dans les prochains jours, le site sera déblayé. “Environ 500 m3 de déchets, épaves de voitures, pneus, barricades, cabanes sont à évacuer“, avance le Préfet. Afin d’éviter une réoccupation, “le site sera sous surveillance attentive“.

11H25 : Selon Télénantes, le dernier occupant a été évacué à 10h30 en haut de l éolienne expérimentale du Carnet. Selon la préfecture, il n’y a pas eu d’interpellation.

10H30 : Nos confrères de Presse Océan montrent que les cabanes et autres lieux de vie sont en cours de démolition avec des engins de chantier.

Les gendarmes prennent le contrôle d’une barricade, l’évacuation se poursuit.

9H30 : Sur Twitter, Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur se félicite de cette expulsion.

8H30 : Sur Twitter, le photojournaliste @tulyppe partageait dans la matinée des images à l’intérieur de la Zad.

Sur l’estuaire de la Loire, au Carnet, les zadistes luttent contre le projet d’agrandissement du port. Il entrainerait la bétonisation de 110 hectares de zone naturelle dont 51 hectares de zone humide. Les zadistes veulent aussi empêcher la destruction de 116 espèces protégées. Un rassemblement de soutien se déroule à Nantes devant la préfecture à 12h et à Rennes à 13h devant l’opéra.

Matthieu Combe

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :