64% des habitants de la planète estiment que l’humanité est confrontée à un état d’urgence climatique. C’est ce que viennent de révéler le Programme des Nations Unies pour le développement et l’Université d’Oxford. Ces données proviennent de l’enquête « People’s Climate Vote », la plus vaste jamais réalisée sur le changement climatique.

Manifestation pour déclarer l'état d'urgence climatique
64% des habitants de la planète estiment l’humanité est confrontée à un état d’urgence climatique. PHOTO//DR

À travers le monde, le sentiment de vivre une période cruciale pour le climat s’installe largement. Le 27 janvier, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a publié les résultats de l’enquête “People’s Climate Choice” (Vote pour le climat), réalisée avec l’Université d’Oxford. C’est la plus grande campagne de sondage jamais réalisée sur la perception du changement climatique à travers le monde. Son objectif était de demander à 1,2 million de personnes “si les changements climatiques constituaient une urgence mondiale”.

Le climat, une « urgence mondiale »

Les sondés, essentiellement des jeunes de moins de 18 ans, ont été interrogés dans 50 pays. Ces personnes sont représentatives de 56% de la population mondiale âgée de plus de 14 ans. Il apparaît que pour 64% des personnes interrogées, le changement climatique est une “urgence mondiale”. “Le Vote pour le climat révèle que les habitants de la planète sont conscients de l’envergure de l’action nécessaire”, affirme l’administrateur du PNUD Achim Steiner.

Cette vaste enquête se distingue aussi par la manière innovante dont elle a été menée. En effet, elle a été diffusée sur des plateformes de jeux mobiles. Le PNUD a fait ce choix pour toucher une population mineure, habituellement peu touchée par les sondages. Pour le professeur Stephen Fisher, de la Faculté de sociologie de l’Université d’Oxford, cette pratique a porté ses fruits. “Le Vote pour le climat nous a permis d’accéder à une manne de données sans précédent sur l’opinion publique. Les citoyens sont bien plus conscients de l’urgence climatique qu’on ne le pensait”, indique-t-il.

Lire aussi : Barbara Pompili et Emmanuel Macron élus “Boulets du climat”

En faire plus face à l’urgence climatique

Le sondage montre aussi que deux tiers des personnes interrogées soutiennent les actions de lutte contre le dérèglement climatique. Elles indiquent également donner un mandat total aux décisionnaires politiques pour prendre les mesures nécessaires en la matière. Mais pour le moment, ces mêmes sondés ne sont globalement pas satisfaits par les actions menées par les dirigeants mondiaux. Seulement 10% des personnes interrogées se sont déclarées satisfaites par les actions actuellement menées par les dirigeants politiques.

Dans le cadre du sondage, le PNUD voulait savoir si la population mondiale adhérait à dix-huit politiques climatiques clés. De manière générale, les personnes interrogées disent souhaiter l’adoption de politiques climatiques plus étendues qu’actuellement. Mais l’enquête a fait émerger quatre pistes particulièrement plébiscitées. La première mesure que ces jeunes se disent prêts à soutenir est la préservation des forêts. Vient ensuite le souhait de voir développées les énergies renouvelables. Ensuite, les sondés s’attendent à des politiques en faveur d’une agriculture compatible avec les enjeux climatiques. Leur dernière attente majeure concerne le soutien à “l’économie et aux emplois verts”.

Chaymaa Deb

LE NOUVEAU NATURA SCIENCES SUR ULULE

Alors que 53% Français estiment que les médias et les journalistes n'accordent pas assez de place à la crise écologique et climatique, le média Natura Sciences lance sa nouvelle formule pensée pour faire face aux défis climatiques et écologiques d'ici 2030. Notre mission : construire une nouvelle société, plus respectueuse des humains et du vivant dans toutes ses composantes.

Cette nouvelle formule, davantage tournée vers l'action et plus incisive, est en pré-vente exclusive sur Ulule jusqu'au 10 novembre prochain. Elle est soutenue par plusieurs personnalités dont le climatologue Jean Jouzel, la lauréate du prix Goldman pour l'environnement Lucie Pinson ou encore la réalisatrice Marie-Monique Robin. L’exigence de Natura Sciences passe encore et toujours par son indépendance et l’absence de toute publicité.

Partagez, pré-abonnez-vous, nous comptons sur votre soutien, merci !


La rédaction vous conseille aussi :