Les pompiers australiens sont parvenus dans la nuit de mercredi à jeudi à contenir la progression des feux de forêts près de Perth, la grande ville de l’ouest actuellement confinée à cause du coronavirus. Les autorités, s’inquiètent cependant de la permanence de vents forts dans un terrain difficile.

Les feux près de Perth en Australie sont en cours de contrôle
Le feu commence à être contrôlé près de Perth. PHOTO// DFES Evan Collis

Depuis le début de la semaine, les flammes menacent la ville de Perth. Au moins 81 maisons ont été détruites cette semaine par les flammes dans la localité de Perth Hills, à l’est de la quatrième ville d’Australie. Sept pompiers ont été légèrement blessés, mais aucun décès n’était signalé dans ces incendies qui ont détruit 10.000 hectares depuis lundi.

Le Premier ministre de l’état d’Australie-occidentale Mark McGowan affirme que les destructions sont “presque trop importantes pour pouvoir en prendre la pleine mesure”. Mais après “deux journées sombres”, ajoute-t-il, les pompiers sont parvenus à contenir les flammes dans la nuit, alors que les feux menaçaient les maisons de zones plus peuplées. “C’est véritablement remarquable compte tenu de l’intensité du feu”, observe-t-il.

Une nouvelle saison de feux en plein coronavirus

L’an passé, plus de 3,5 millions d’hectares avaient brûlé dans l’ouest de l’Australie lors d’une saison des feux de forêts particulièrement dévastatrice. Mais l’état n’avait pas été aussi durement touché sur le plan matériel que ceux de Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria (sud-ouest).

Les feux reviennent chaque été austral en Australie. Mais ils sont de plus en plus virulents en raison de divers phénomènes liés au réchauffement climatique. L’augmentation de la température, la multiplication des canicules et la baisse des précipitations par endroit est ainsi une combinaison idéale pour le développement des feux.

Les autorités espèrent que des précipitations annoncées pour ce week-end aideront les pompiers dans leur travail. Ces incendies se sont déclarés alors que Perth est entré dimanche dans une phase de confinement de cinq jours en raison de la découverte du premier cas de transmission locale du coronavirus en dix mois dans l’état d’Australie-occidentale. Ce sont environ deux millions de personnes de Perth et des régions voisines de Peel et du Sud-Ouest qui doivent demeurer chez elles.

Natura Sciences avec AFP

Natura Sciences en accès libre grâce à vous !

Natura Sciences est un média qui appartient intégralement à ses lecteurs et à ses journalistes. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance. Nos articles sont en accès libre pour que tout le monde puisse s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques, sans distinction de revenus.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est ainsi que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :