Greta Thunberg multiplie les initiatives pour secouer les personnalités au sujet du changement climatique. Elon Musk, figure de la conquête martienne avec SpaceX et son vaisseau Starship vient d’en faire les frais. En effet, dans une publicité satirique pour Mars, le mouvement de Greta Thunberg, Fridays for Future, s’attaque à ses ambitions martiennes. La vidéo, publié le mercredi 17 février, met en avant, avec enthousiasme, Mars, un territoire nouveau “où nous pourrons tout recommencer”, le tout à l’allure d’un film de science-fiction. Mais le message de fin est fort : “pour les 99 % qui resteront sur Terre, nous ferions mieux de corriger le changement climatique”.

Cette vidéo survient au moment où le rover Perseverance va se poser sur Mars, ce jeudi 18 février. Le projet est estimé à 2,7 milliards de dollars en prenant en compte son développement, son lancement, ses opérations et analyses. Sur Euronews, un porte-parole du mouvement Friday For Future a déclaré : “Les programmes spatiaux financés par le gouvernement et les 1% des plus riches du monde ont les yeux rivés vers Mars – et pourtant, la plupart des humains n’auront jamais la chance de visiter ou vivre sur Mars.” La vidéo soulève la question de la pertinence des programmes spatiaux, compte tenu de l’urgence climatique sur Terre.

Christelle Godeme

Natura Sciences en accès libre grâce à vous !

Natura Sciences est un média qui appartient intégralement à ses lecteurs et à ses journalistes. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance. Nos articles sont en accès libre pour que tout le monde puisse s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques, sans distinction de revenus.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est ainsi que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :