mercosur
La France négocie toujours son ralliement au Mercosur. Manifestation à Bruxelles en juillet 2019. PHOTO// Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Le Collectif national Stop CETA – Mercosur s’inquiète d’un document de travail émanant du Ministère du commerce extérieur. Selon ce document, la France continue de travailler aux côtés de la Commission européenne à un compromis pour conclure l’accord de libre échange UE-Mercosur. La France accepterait de ne pas rouvrir la négociation sur le contenu de l’accord, en échange d’une “déclaration des parties annexée à l’accord”. Les négociations pourraient être assez avancées pour remettre en cause le véto avancé par Emmanuel Macron.

Le document de deux pages propose notamment des exigences additionnelles concernant la déforestation, le respect de l’Accord de Paris ainsi que de nouvelles dispositions pour respecter les normes sanitaires européennes et mieux protéger les filières agricoles sensibles. Mais ces dernières “ne changent pas l’économie générale de cet accord inacceptable”, estime le collectif. Elles oublient des enjeux majeurs soulevés par cet accord: droits humains et respect des conventions internationales, mais aussi impacts sur les économies locales, déstabilisation des marchés agricoles. Le collectif appelle le gouvernement à abandonner son double discours consistant à dire “Non” à Paris et à négocier à Bruxelles pour sauver l’accord. Il reprendra dans les jours prochains ses actions de mobilisation en ce sens.

Le 14 décembre, Emmanuel Macron promettait devant les membres de la Convention citoyenne pour le climat que la France ne signerait pas un accord avec le Mercosur. Dans une vidéo parue sur Twitter en septembre, Barbara Pompili, ministre de la transition écologique affirmait “qu’il n’y aura pas d’accord avec le Mercosur au détriment de notre planète”. Le collectif appelle le gouvernement à « clarifier sa position et arrêter de se contredire ou d’adapter ses positions en fonction des circonstances ».

Source : Collectif national unitaire stop CETA Mercosur

LE NOUVEAU NATURA SCIENCES SUR ULULE

Alors que 53% Français estiment que les médias et les journalistes n'accordent pas assez de place à la crise écologique et climatique, le média Natura Sciences lance sa nouvelle formule pensée pour faire face aux défis climatiques et écologiques d'ici 2030. Notre mission : construire une nouvelle société, plus respectueuse des humains et du vivant dans toutes ses composantes.

Cette nouvelle formule, davantage tournée vers l'action et plus incisive, est en pré-vente exclusive sur Ulule jusqu'au 10 novembre prochain. Elle est soutenue par plusieurs personnalités dont le climatologue Jean Jouzel, la lauréate du prix Goldman pour l'environnement Lucie Pinson ou encore la réalisatrice Marie-Monique Robin. L’exigence de Natura Sciences passe encore et toujours par son indépendance et l’absence de toute publicité.

Partagez, pré-abonnez-vous, nous comptons sur votre soutien, merci !


La rédaction vous conseille aussi :