Les Français dorment de moins en moins. Pourtant, améliorer son sommeil est capital et plusieurs solutions simples et naturelles s’offrent à nous pour y parvenir. Tour d’horizon.

Les français sont passés sous la barre symbolique des 7 heures de sommeil en moyenne par nuit. Les Français dorment en moyenne 1 heure et 30 minutes de moins qu’il y a 50 ans. Selon l’Inserm, un trouble du sommeil touche désormais un Français sur trois. Ainsi, 16% de la population souffre d’insomnie chronique, 8% présentent un syndrome des jambes sans repos – besoin irrépressible de bouger les jambes, associé à (ou provoqué) par des sensations désagréables au niveau des membres inférieurs et au moins 5% souffrent d’apnée du sommeil. Un mauvais sommeil augmente les risques de maladies cardiovasculaires, d’obésité, de diabète et de certains cancers.  

Lors du confinement, les Français ont retrouvé le plaisir de mieux dormir. Ceux qui étaient en télétravail et ceux confinés à la maison ont pu profiter du temps gagné sur leur trajet quotidien. Selon un sondage de Deskeo, premier opérateur de bureaux flexibles en France réalisé auprès de 2 736 professionnels répartis sur l’ensemble du territoire français en télétravail forcé, les Français ont surtout déclaré travailler plus (59%). Mais ils étaient aussi 52% à déclarer dormir un peu plus.

Des habitudes simples pour mieux dormir

Pour améliorer le sommeil et faciliter l’endormissement, il existe des solutions simples à mettre en œuvre. Le plus évident est d’éviter la caféine et la théine le soir et de manger léger. Il faut éviter les facteurs de stress et limiter le sport, car les activités physiques réveillent les muscles. Pour se détendre, il est possible de prendre une douche tiède (moins de 37°C) qui permet d’abaisser la température interne du corps.

La chambre joue un rôle capital pour une bonne nuit de sommeil. Il faudra veiller à avoir une bonne température (entre 18 et 19°C), un bon matelas, des rideaux occultant pour une chambre obscure et des boules Quies pour dormir dans le silence. La chambre devra être bien aérée pour diminuer notre exposition à la pollution de l’air. Une bonne qualité de l’air d’intérieur améliore le bien-être et la santé avec des effets positifs sur votre peau. Il peut également réduire les risques d’attraper un rhume, tout en améliorant la qualité du sommeil et même la productivité.

Il faut également éviter d’utiliser les écrans une heure avant d’aller dormir. Cela concerne aussi bien la télévision, que l’ordinateur et le smartphone. En effet, la lumière bleue diffusée par les écrans affecte la production de mélatonine (hormone qui régule le cycle veille/sommeil) et peut retarder l’endormissement. Pour aider son corps à se détendre, on évitera aussi les films à suspense et les jeux vidéo violents. Au contraire, des sons apaisants peuvent vous guider dans les bras de Morphée. C’est par exemple le nom d’un objet primé au CES de Las Vegas en janvier 2019 qui propose des sons de la nature pour aider à l’endormissement : la jungle, la plage, le feu de cheminée, l’orage, les oiseaux, etc.

Lire aussi : Le burn-out, nouveau fléau des travailleurs?

La mélatonine, l’hormone du sommeil

La mélatonine est une hormone produite naturellement par l’organisme qui régule les rythmes biologiques. Appelée communément hormone du sommeil, elle est produite en situation d’obscurité, en début de nuit, par la glande pinéale, située à l’arrière de l’hypothalamus. Sa synthèse est inhibée lorsque les cellules rétiniennes perçoivent la lumière. Libérée en début de nuit, elle favorise le déclenchement du sommeil. La production de mélatonine diminue avec l’âge, entraînant une hausse des troubles du sommeil.

Il est possible de se supplémenter en mélatonine afin de faciliter l’endormissement et favoriser un meilleur sommeil. Longtemps disponible uniquement sous forme synthétique, il existe maintenant de la mélatonine d’origine végétale issue de Luzerne et de Chlorelle. Elle doit être prescrite à bon escient et ne convient pas à tout le monde.

Auteur : Matthieu Combe, journaliste du magazine Natura Sciences


La rédaction vous conseille aussi :