Une étude canadienne révèle que le fait d’écouter des sons naturels a un effet bénéfique sur le moral et les performances cognitives. Pourquoi cet effet bénéfique? Personne ne sait vraiment, mais la chercheuse avance son hypothèse.

Ecouter des sons de la nature serait bénéfique pour notre santé et réduirait notamment notre pression artérielle.
Les sons de la nature contribueraient à réduire d’un tiers notre stress. // Alina Demidenko / Shutterstock

Passer du temps à écouter une rivière couler ou les oiseaux chanter est très bon pour la santé. C’est ce que révèle une étude ayant quantifié les bénéfices des sons naturels sur le moral et les performances cognitives. Ces sonorités apaisantes auraient également une influence sur le stress, ou encore la sensibilité à la douleur. L’étude, dirigée par Rachel Buxton, biologiste à l’Université Carleton au Canada, a été publiée dans la revue scientifique PNAS.

“Nous avons tendance à examiner l’environnement acoustique du point de vue de la pollution sonore et de la façon dont cela dérange la faune et la flore”, a expliqué la chercheuse à l’AFP. “Beaucoup d’entre nous, biologistes, sont très intéressés par le contraire: quels sont les bénéfices d’un environnement acoustique naturel?”

Les sons naturels réduisent le stress

Rachel Buxton et ses collègues ont passé en revue la littérature sur le sujet. Les recherches passées ont en majorité été menées en laboratoire ou en milieu hospitalier, avec des sons diffusés aux volontaires. Sur 36 études, sept ont examiné les effets sur le rythme cardiaque, la tension artérielle, la douleur ressentie ou encore le stress via les niveaux de cortisol. Les autres ont mesuré les conséquences sur l’humeur ou les performances cognitives.

Lire aussi : Pollution : les Français de plus en plus sensibles aux risques de santé publique

En combinant tous les effets positifs sur les groupes exposés à des sons naturels, les chercheurs ont noté une amélioration de 184% sur la santé générale. Ces sons ont également conduit à une réduction de 28% du niveau de stress et de désagrément. Les sons qui produisent les plus gros impacts sont en premier lieu l’eau et les chants d’oiseaux. Viennent ensuite les sons qui combinent les deux précédents.

Les sons naturels favorisent le “repos psychique”

L’équipe de chercheurs a également analysé des enregistrements sonores dans 68 parcs nationaux américains sur les 15 dernières années. Les sons ont été classés selon leur type : causés par des humains, des animaux, ou par les éléments naturels. Les parcs avec la meilleure qualité sonore (beaucoup de sons naturels, et peu de sons causés par des humains) se trouvaient en Alaska, à Hawaï et dans le nord-ouest du pays. Cependant, les parcs les plus fréquentés étaient ceux comportant le plus de sons d’origine humaine.

Lire aussi : Près de 400 organisations marchent pour une vraie loi Climat le 28 mars

Face à ce constat, les analystes rappellent l’importance d’écouter des sons de la nature. “Nous avons des preuves qu’écouter des sons naturels et du bruit reste meilleur pour la santé que si vous écoutez seulement du bruit”, a expliqué Rachel Buxton. Pourquoi cet effet bénéfique? Personne ne sait vraiment, mais la chercheuse a son hypothèse. “Du point de vue de l’évolution, un environnement acoustique qui comporte beaucoup de sons naturels est un bon indicateur d’un environnement sûr”, indique Rachel Buxton. Selon elle, cela “permet un repos psychique”.

Chaymaa Deb avec AFP

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :