La présentation de l’Eté Polaire au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) a été l’occasion de tester une expérience en réalité virtuelle intitulée Virtual Arctic Expedition. Elle se déroule au sein du Cabinet de réalité virtuelle du MNHN, inauguré en 2017. Fermé depuis plusieurs mois en raison de la pandémie de Covid-19, il a rouvert ses portes au public le 16 juin.

virtual arctic expedition
Le Muséum national d’histoire naturelle propose une immersion en réalité virtuelle dans les fonds de l’Arctique. // PHOTO : DR

Nous enfilons nos lunettes de réalité virtuelle, l’expérience Virtual Arctic Expedition peut commencer. Avec les autres utilisateurs, nous nous retrouvons en même temps dans un environnement virtuel sous-marin commun. Chacun d’entre nous s’identifie grâce à un avatar de plongeur vêtu d’un costume de couleur unique. Équipé d’une manette dans chaque main et d’un casque de réalité virtuelle, nous sommes partis pour une expédition de quinze minutes à 20 mètres en dessous du niveau de la mer, dans les eaux de l’Arctique.

L’impact non virtuel du réchauffement climatique sur les eaux arctiques

Nous sommes en 1950. Puis, une capsule temporelle nous téléporte en 2100 au même endroit. Les visiteurs découvrent alors ce à quoi pourrait ressembler la mer Arctique dans un futur proche. Dérèglement de la température des eaux qui entraîne des migrations d’espèces, bouleversement de la chaîne alimentaire en raison de la disparation de certaines d’entre elles… Force est de constater qu’en 150 ans, la mer Arctique a bien changé. Les prévisions et hypothèses qui guident ce saut dans le futur ont été élaborées et validées avec des scientifiques en biologie marine.

Lire aussi : 2021, l’Été Polaire : 4 mois d’événements autour des Pôles en France

Le MNHN propose aussi de découvrir l’évolution des espèces depuis l’origine de la vie, il y a 3,5 milliards d’années. Dans ce “Voyage au cœur de l’évolution“, plus de 450 espèces emblématiques du vivant sont représentées. L’occasion d’explorer les relations de parenté entre les espèces, et de mieux comprendre leur classification.

Jérémy Hernando

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :