Le gouvernement annonce que tous les trains neufs ou rénovés devront être équipés d’au moins huit emplacements dédiés aux vélos. Cette nouvelle obligation entrera en vigueur dès le mois de mars 2021.

Huit emplacements pour vélo seront désormais obligatoires dans les trains
Huit emplacements pour vélos seront obligatoires dans les trains neufs ou rénovés dès mars 2021. PHOTO//Shutterstock

Prochainement, prendre son vélo dans ses bagages pour un déplacement en train sera chose plus aisée. Un décret rend obligatoire la présence d’au moins huit emplacements réservés aux vélos. La nouvelle obligation, parue le 19 janvier au Journal Officiel, entrera en vigueur dès mars 2021. Cette décision du gouvernement s’inscrit dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités (LOM) promulguée en décembre 2019. Elle précise que les vélos pourront être embarqués à bord des trains sans démontage préalable.

Dès cette date, chaque nouveau train commandé devra être conçu dans le respect de cette nouvelle norme. Et il en sera de même pour tous les programmes de rénovation d’anciennes rames. Le ministère de la Transition Écologique précise que cette mesure concerne aussi bien les TGV que les TER. Mais le ministère de la Transition écologique précise que dans certains cas, la jauge pourra être réduite jusqu’à 4 emplacements. Cela dépendra de la « capacité d’emport » des trains, et concernera notamment les Transiliens en Île-de-France.

Pas tous les trains concernés

Le gouvernement ajoute que la mesure ne concerne pas les trains actuellement en circulation. Sont également exemptés de cette obligation les trains pour lesquels des programmes de rénovation sont déjà prévus. Enfin, les rames neuves actuellement en cours d’achat ne sont pas concernées non plus par cette directive.

Néanmoins, le gouvernement rappelle que la SNCF, dont l’État est actionnaire à 100%, avait déjà pris des engagements convergents. « La SNCF s’est néanmoins engagée à intégrer, dans son programme « TGV du futur » lancé en 2016, un minimum de 4 emplacements vélos », indique le ministère de la Transition Écologique. Puis il ajoute que la SNCF indiquera aux usagers-cyclistes les modalités d’embarquement des vélos à bord des trains. En clair, rien n’indique que le transport de ces vélos dans ces nouveaux emplacements sera gratuit.

Lire aussi : Le vélo électrique pliant pour booster la mobilité douce?

Jusqu’à présent, le transport d’un vélo en train est gratuit lorsque ce dernier est démonté et rangé dans une housse. Dans certains TER, des emplacements dédiés et munis de crochets sont déjà disponibles gratuitement. Dans les trains à réservation, comme les TGV ou les Intercités, le transport d’un vélo démonté ou plié est également gratuit. Mais lorsqu’il ne l’est pas, son transport coûte dix euros.

Chaymaa Deb


La rédaction vous conseille aussi :