Le sondage “l’Etat de la Science en France et dans le monde” mené par un institut de sondage indépendant pour le groupe 3M montre que la pollution plastique des océans est une priorité absolue pour les Français, devant la pandémie.

pollution plastique preoccupation
La pollution plastique est la première préoccupation des Français selon un nouveau sondage. // PHOTO : Greg Brave / Shutterstock

Le groupe 3M publie la cinquième édition de son étude sur l’état de la Science dans le monde et en France. L’étude révèle une préoccupation croissante des Français pour les questions environnementales. 90% des Français s’accordent ainsi à dire que des solutions pour atténuer le changement climatique doivent être mises en œuvre immédiatement. 66% d’entre eux estiment ainsi que la pandémie les a rendus plus soucieux de l’environnement, contre 77% dans les autres pays. Ils sont également 83% (contre 89% au niveau monde) à estimer que les individus devraient se fier à la science pour contribuer au développement d’un monde plus durable.

Aujourd’hui, la majorité des Français déclarent faire confiance à la science (84%) et aux scientifiques (81%). C’est un peu moins qu’une enquête Ipsos réalisée pour la Fondation Nicolas Hulot qui révélait que 90% des Français font confiance à la science mais moins aux experts. Si ces scores sont relativement élevés ils restent légèrement en deçà de la tendance mondiale (respectivement 91% et 86%). “La très grande majorité des Français accorde une solide confiance en la science, analyse Alain Simonnet, Vice-President & Managing Director 3M de la Région Méditerranée de l’Ouest, cité dans un communiqué de l’entreprise. Il sera important de la maintenir à son plus haut niveau pour répondre aux défis qui vont bien au-delà de la santé comme les questions environnementales ou encore l’accès équitable aux carrières scientifiques.

La pollution plastique devant la crise sanitaire

La pollution plastique des océans arrive en tête des préoccupations environnementales des Français (69%). Suivent de près les questions liées au changement climatique (68%) et à la multiplication des catastrophes naturelles (66%). Il est intéressant de noter la place de la pollution de l’air (62%), ainsi que la question de l’approvisionnement en eau potable (56%).

Lire aussi : Pollution des océans par les déchets plastiques: des solutions connues à déployer

Sur la pollution plastique, la France fait figure d’exception par rapport aux autres pays interrogés. Ainsi parmi les priorités à résoudre grâce à la science, les Français placent la pollution plastique des océans (52% vs 41% dans le monde) devant le COVID-19 (48% vs 51% dans le monde).

L’étude a été menée du 2 février au 23 mars 2021 dans 17 pays auprès de 1 000 adultes de la population générale de plus de 18 ans dans chacun des pays suivants : Australie, Brésil, Canada, Colombie, Chine, France, Allemagne, Inde, Italie, Japon, Mexique, Pologne, Singapour, Corée du Sud, Émirats arabes unis, Royaume-Uni et États-Unis.

Matthieu Combe

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :