Insatisfaits par le projet de loi climat et résilience, plusieurs citoyens lancent un appel à la mobilisation. Des rassemblements auront lieu en France fin mars pour demander une meilleure prise en compte de leurs propositions.

86 associations se joignent à l'appel des citoyens pour réclamer une loi climat plus ambitieuse.
Suite à l’appel de la Convention citoyenne, le 28 mars, des milliers de jeunes marcheront à nouveau pour réclamer une loi climat plus ambitieuse. // Hadrien / Shutterstock

Plusieurs membres de la Convention citoyenne pour le climat appellent à une “marche pour une vraie loi climat”. Elle aura lieu le 28 mars, à la veille de l’examen du texte par l’Assemblée nationale. “Le projet de Loi Climat déposé par le gouvernement est loin d’être à la hauteur de l’urgence écologique”, indique l’appel à manifester lancé sur Facebook et sur un site internet dédié.

“Nous nous mobilisons pour exiger une loi ambitieuse”, arguent les citoyens à l’origine de cet appel. Ces derniers souhaitent à nouveau défendre les mesures proposées par les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat. Et ce lundi 8 mars, 86 associations se sont jointes à cet appel. Parmi elles figurent notamment Alternatiba, Attac, Care, Citoyens pour le climat et la Confédération paysanne. Extinction Rebellion, Greenpeace, la Ligue des droits de l’Homme, Oxfam ou encore Youth for climate soutiennent également cette initiative.

“On a fait le job”

Les citoyens à l’origine de l’appel reprochent au gouvernement d’avoir “mis de côté ou considérablement amoindri les propositions” que la loi Climat et Résilience était censée reprendre. Par conséquent, ils demandent aux députés de “prendre leurs responsabilités”.

Lire aussi: Convention climat : « Macron a fabriqué 150 citoyens qui ne voteront pas pour lui en 2022 »

“On a fait le job. Maintenant, il faut que tous les citoyens qui croient en nos mesures nous soutiennent”, clame Agnès sur Twitter. Cette membre de la Convention citoyenne affirme que cette mobilisation est essentielle. “Pour que la loi climat soit vraiment à la hauteur de l’urgence climatique”. “Venez le plus nombreux possible dans la rue dans toute la France”, ajoute-t-elle.

Critiques en séries contre la loi climat

Le projet de loi Climat et Résilience va être examiné en commission spéciale à l’Assemblée nationale dès ce 8 mars. Ensuite, il sera au cœur des débats de l’hémicycle à compter du 29 mars. Il comprend une batterie de mesures sur les transports, le logement, l’alimentation et la consommation.

Lire aussi: Loi climat: des mesures à exécuter « sans aucune exception »

Depuis plusieurs semaines, les 150 citoyens de la Convention ont critiqué ce projet de loi pour son manque d’ambition. Ils l’ont même donné la faible note de 3,3/10. Dans le même temps, le Haut conseil pour le climat (HCC) et des associations se sont aussi montré très critiques. Actuellement, la France n’est pas sur la bonne trajectoire pour respecter ses engagements dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Natura Sciences avec AFP

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :