L’espérance de vie aux États-Unis a chuté d’un an au premier semestre 2020, au début des ravages de la pandémie de Covid-19, selon des chiffres préliminaires des autorités sanitaires américaines.

USA-santé-population-pandémie-virus
Une personne âgée avec un bébé. PHOTO// DONOT6_STUDIO, Shutterstock.com

L’espérance de vie a baissé d’un an au premier semestre 2020. Et les minorités ont été les plus frappées par cette baisse. Les personnes noires ont perdu presque trois ans, les personnes hispaniques quasiment deux, ont indiqué jeudi les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). “Dans la première moitié de 2020, l’espérance de vie à la naissance pour toute la population américaine était de 77,8 ans, en baisse d’un an” par rapport à 2019, indique un rapport des CDC. C’est le niveau le plus bas depuis 2006 pour toute la population, selon les autorités sanitaires.

La population noire a plus précisément perdu 2,7 ans d’espérance de vie au cours des six premiers mois de 2020. Elle est alors passée de 74,7 à 72 ans. La population hispanique a elle perdu 1,9 an, de 81,8 à 79,9. Et la population blanche 0,8 an pour atteindre 78 ans.

Les membres des minorités aux États-Unis, plus susceptibles d’occuper des emplois comme conducteur de bus ou de train ou de travailler dans les supermarchés, ont été particulièrement frappés par la maladie. Les Afro-Américains comme les Hispaniques ont ainsi 2,8 fois plus de chances de mourir de la Covid-19 que les personnes blanches, selon les autorités sanitaires.

Les États-Unis sont le pays le plus touché au monde par la pandémie de coronavirus en valeur absolue, avec plus de 490.000 morts.

Natura Sciences avec AFP

Natura Sciences en accès libre grâce à vous !

Natura Sciences est un média qui appartient intégralement à ses lecteurs et à ses journalistes. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance. Nos articles sont en accès libre pour que tout le monde puisse s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques, sans distinction de revenus.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est ainsi que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :