Le Haut Conseil pour le Climat a été installé le 27 novembre 2018 par Emmanuel Macron. Ici, ses experts posent avec des membres du gouvernement. // PHOTO : Thomas Padilla / MAXPPP

Les efforts de la France pour lutter contre le changement climatique sont toujours “insuffisants” pour respecter ses objectifs de 2030, “et ce d’autant plus dans le contexte de la nouvelle loi européenne sur le climat“. C’est ce qu’affirme dans son rapport annuel le Haut Conseil pour le Climat (HCC). Emmanuel Macron a créé cet organisme indépendant en 2018. La France s’est engagée à réduire ses émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 40% d’ici 2030 par rapport à 1990.

Le 14 juillet prochain, l’Union européenne doit présenter un nouvel objectif de baisse des émissions. De 40%, il passera à 55% de réduction d’ici à 2030. Le gouvernement français dit travailler “pour muscler les objectifs français” et assure être toujours capable d’atteindre son objectif national de 2030. “En raison du retard accumulé par la France, le rythme actuel de réduction annuelle devra pratiquement doubler pour atteindre au moins 3% dès 2021 et 3,3% en moyenne sur la période du troisième budget carbone (2024-2028)“, prévient en revanche le HCC.

Si en 2020, la diminution liée à la pandémie a été spectaculaire (-9%), elle “est temporaire et ne reflète pas de changement structurel durable“, a insisté la présidente du HCC Corinne Le Quéré. L’organisme estime que le plan de relance post-pandémie “est bien positionné à l’échelle mondiale“. Un tiers de ce plan (28 milliards d’euros) concerne la baisse des émissions. Il suggère également certaines mesures pour accélérer la transition. Par exemple, l’arrêt de la vente des véhicules thermiques d’ici à 2030.

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :