Aux Pays-Bas, les élections législatives se déroulent du 15 au 17 mars 2021 afin d’élire les 150 représentants de la Chambre des représentants. Jesse Klaver, le chef du parti écologiste néerlandais GroenLinks, est confiant et se verrait bien participer au prochain gouvernement.

Jesse Klaver, espère rentrer au gouvernement néerlandais
Le soir des élections législatives Jesse Klaver, le 16 mars 2017. // PHOTO : Alexandros Michailidis / Shutterstock

Jesse Klaver a 34 ans. Il a contribué à hisser GroenLinks (Gauche verte) au rang de deuxième plus grand parti d’opposition lors des dernières législatives de 2017. Malgré une baisse dans les sondages et alors que le Premier ministre Mark Rutte semble être en passe d’être réélu, Jesse Klaver se dit “très optimiste” de pouvoir convaincre les électeurs de l’importance des questions climatiques dans la campagne.

 “Il y a un an à peine, les rues étaient pleines, en particulier de jeunes qui demandaient la justice climatique”, se souvient-il lors d’un entretien avec l’AFP au Parlement. “Cela ne se produit pas en ce moment, mais c’est toujours là, et même si nous ne le voyons pas tout le temps, je sais que c’est là, et nous essayons de maintenir la flamme allumée”, explique Jesse Klaver.

Jesse Klaver prêt à rejoindre une coalition

En mars 2017, les élections législatives avaient entraîné la plus longue période de recherche d’une coalition aux Pays-Bas. Celle-ci s’était déroulé pendant 208 jours, découlant sur une large coalition reconduisant Mark Rutte au poste de premier ministre.  GroenLinks n’avait pas alors participé à la coalition de Rutte, mais le parti serait prêt désormais à la rejoindre.

J’adorerais faire partie du prochain gouvernement et j’ai bon espoir que cela se produise”, a-t-il assuré. Selon lui, son parti accepterait de faire partie d’une coalition gouvernementale “même si Mark Rutte officie comme Premier ministre”, tout en espérant une coalition qui regrouperait les autres partis de gauche.

Nous devons rendre le monde plus vert après le Covid, et plus égalitaire”, affirme Jesse Klaver, reprenant un message également au programme d’autres partis écologistes de différents pays.  Le leader écologiste estime que Mark Rutte n’a “pas été honnête envers les électeurs”, et que la coalition actuelle “parle vert mais agit en gris, parle à gauche mais agit à droite”. En tant qu’enfant d’un père d’origine marocaine et d’une mère néerlando-indonésienne, Jesse Klaver se montre aussi préoccupé par la problématique du racisme.

Natura Sciences avec AFP

Natura Sciences en accès libre grâce à vous !

Natura Sciences est un média qui appartient intégralement à ses lecteurs et à ses journalistes. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance. Nos articles sont en accès libre pour que tout le monde puisse s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques, sans distinction de revenus.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est ainsi que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :