Les sénateurs écologistes présentent leur projet de vraie loi climat
Les sénateurs écologistes, dont fait partie Guillaume Gontard, félicitent l’adoption d’amendements qui permettront d’enrichir le projet de loi Climat et résilience. // PHOTO : Justin MCMANUS

Les sénateurs écologistes ont su faire entendre leur voix. Alors que l’examen en commission du projet de loi Climat et résilience vient de s’achever, le groupe Écologie – solidarité et Territoire se félicite de l’adoption de plusieurs amendements.

Premièrement, les parlementaires ont adopté un amendement prévoyant la création d’une dotation financière d’un milliard d’euros. Destinée aux collectivités territoriales, elle servirait à accompagner la mise en œuvre d’initiatives écologiques dans les territoires. Le deuxième amendement concerne la sacralisation de la taxe Chirac sur les billets d’avions. Les sénateurs souhaitent qu’un système de quotas européens ne puisse pas la remettre en question. Le troisième amendement porte sur la réduction du recours aux engrais azotés pour les usages non agricoles. La loi Labbé sur l’interdiction des produits phytosanitaires dans l’espace urbain a servi de modèle à la création de cet amendement.

Réduire de 55% des émissions des GES, la priorité des sénateurs écologistes

L’ensemble des groupes politiques ont également validé l’adoption de plusieurs mesures visant à redynamiser le transport ferroviaire. Parmi elles comptent la TVA réduite à 5,5% pour le transport de voyageurs. Les sénateurs ont également adopté la volonté de développer le vélo comme transport à part entière.

Mais pour le moment, Ronan Dantec, chef de file des sénateurs écologistes reste en alerte. “La priorité reste que la loi climat française votée par le pays garant de l’accord de Paris, applique l’objectif européen de -55% et une trajectoire mondiale de réduction des émissions permettant de stabiliser le climat”, rappelle le sénateur de la Loire-Atlantique. Les sénateurs écologistes indiquent par ailleurs qu’ils resteront “extrêmement mobilisés” pour que cet objectif soit clairement inscrit dans la loi.

Chaymaa Deb

LE NOUVEAU NATURA SCIENCES SUR ULULE

Alors que 53% Français estiment que les médias et les journalistes n'accordent pas assez de place à la crise écologique et climatique, le média Natura Sciences lance sa nouvelle formule pensée pour faire face aux défis climatiques et écologiques d'ici 2030. Notre mission : construire une nouvelle société, plus respectueuse des humains et du vivant dans toutes ses composantes.

Cette nouvelle formule, davantage tournée vers l'action et plus incisive, est en pré-vente exclusive sur Ulule jusqu'au 10 novembre prochain. Elle est soutenue par plusieurs personnalités dont le climatologue Jean Jouzel, la lauréate du prix Goldman pour l'environnement Lucie Pinson ou encore la réalisatrice Marie-Monique Robin. L’exigence de Natura Sciences passe encore et toujours par son indépendance et l’absence de toute publicité.

Partagez, pré-abonnez-vous, nous comptons sur votre soutien, merci !


La rédaction vous conseille aussi :