L’étude du projet de loi Climat et Résilience à l’Assemblée nationale continue. Jeudi, les députés ont interdit la publicité pour la “commercialisation et la promotion” des énergies fossiles. Ces publicités sont pourtant déjà rares dans le paysage. Mais ils ont refusé d’étendre l’interdiction à l’ensemble des produits polluants ou qui consomment ces énergies fossiles.

Les députés ont préféré retenir la promotion par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de “codes de bonne conduite” pour les publicités audiovisuelles sur “des biens et services ayant un impact négatif sur l’environnement“. Une stratégie qui a déjà largement montré son inefficacité, selon Clément Sénéchal. “Vous allez encore bouffer des pubs pour les SUV jour et nuit, pendant qu’on vous culpabilise sur votre empreinte carbone“, a raillé le porte-parole climat de Greenpeace sur Twitter.

Les députés ont toutefois assimilé le greenwashing à une “pratique commerciale trompeuse“. Ils ont aussi interdit, dans une publicité, “le fait d’affirmer à tort qu’un produit ou un service est neutre en carbone”. Ou d’affirmer qu’un produit ou service est “dépourvu de conséquences négatives sur le climat“.

Lire aussi : Le secteur du dessin animé vilipende l’arrêt des publicités alimentaires pour les enfants
 
Ce vendredi, les députés ont voté l’interdiction de “la publicité diffusée au moyen d’une banderole tractée par un aéronef”. Dès le 1er janvier 2022, les avions ne pourront donc plus traîner de banderole publicitaire, quel que soit son objet.

Matthieu Combe

Natura Sciences en accès libre grâce à vous !

Natura Sciences est un média qui appartient intégralement à ses lecteurs et à ses journalistes. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance. Nos articles sont en accès libre pour que tout le monde puisse s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques, sans distinction de revenus.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est ainsi que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :