macron abandonne le climat

Alors que la loi Climat fait débat devant l’hémicycle comme à l’intérieur, nouveau coup de théâtre. Dans un tweet posté le 13 avril, Marie Toussaint, eurodéputée pour Europe écologie les verts (EELV), dénonce : “La position officielle de la France était de rehausser les objectifs climat de l’Union à 55 % d’ici 2030 mais … le gouvernement vient de tourner casaque ! Il soutient désormais l’objectif de – 52,8%“.

Mais d’où vient donc ce chiffre ? Il s’obtient en retranchant aux objectifs climatiques, le taux de carbone absorbé par les puits de carbone, explique Marie Toussaint. “Une proposition que ne cesse de porter la France dans le cadre des négociations (européennes), s’éloignant ainsi de la proposition officielle qui est d’au moins 55%”, précise l’eurodéputée.

Le nucléaire comme une énergie décarbonée dans la taxonomie européenne

Le gouvernement français soutient également le nucléaire au sein du mix énergétique de l’UE. Dans un tweet posté hier, Bruno Lemaire, secrétaire d’État aux Affaires européennes, soutient : “La France se battra pour que le nucléaire soit considéré comme une énergie décarbonée en Europe. (…) Nous avons besoin du nucléaire pour réussir la transition écologique.

Si l’Europe devait inclure le nucléaire dans la taxonomie européenne des investissements verts, cela affaiblirait les dispositions relatives aux énergies renouvelables, explique l’eurodéputée écologiste. “Là où le règlement demandait une haute efficacité énergétique et le développement d’un système basé sur les énergies renouvelables, la France requiert désormais un système reposant sur l’amélioration de l’efficacité énergétique et les déploiement des énergies renouvelables. Des modifications qui sont loin de n’être que sémantiques.

La France demanderait également l’arrêt immédiat des négociations sur l’objectif climatique européen. Si elle obtient gain de cause, le texte serait adopté quasiment en l’état. “Avec les 52,8% réels, il n’y aura aucune disposition pour désinvestir les énergies fossiles ni de dispositif garantissant l’accès à la justice pour que les citoyens puissent s’assurer du respect des trajectoires fixées”, prévient Marie Toussaint.

Fanny Bouchaud

PHOTO : 360b / Shutterstock

Natura Sciences en accès libre grâce à vous !

Natura Sciences est un média qui appartient intégralement à ses lecteurs et à ses journalistes. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance. Nos articles sont en accès libre pour que tout le monde puisse s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques, sans distinction de revenus.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est ainsi que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :