Norilsk Nickel amende russie

La justice russe a condamné vendredi le géant minier Norilsk Nickel à payer une amende record aux autorités du pays. Le groupe est le premier producteur de palladium et de nickel dans le monde. L’une de ses sociétés étant à l’origine d’une importante pollution au carburant dans l’Arctique.

Un tribunal de Krasnoïarsk (Sibérie) a condamné Norilsk Nickel à payer 146, 2 milliards de roubles (1,6 milliard d’euros), selon les agences russes. Fin mai 2020, 21.000 tonnes de carburant ont fuité dans plusieurs cours d’eau de l’Arctique russe. Cette pollution a fait suite à l’affaissement d’un réservoir d’une société du groupe. L’agence russe de surveillance de l’environnement, Rosprirodnadzor, avait réclamé un dédommagement record de 147,8 milliards de roubles à Norilsk Nickel. La firme se déclarait prêt éliminer les conséquences de la fuite à ses frais, mais contestait cette somme.

« Nous avons gagné! (…) Merci à tous ceux qui pensent à l’écologie aujourd’hui », s’est réjouie sur Instagram Svetlana Radionova, cheffe de Rosprirodnadzor. Avant l’annonce du verdict elle avait écrit que « la seule chose importante est que pour la première fois dans l’histoire de la Russie nous déclarons haut et fort: l’écologie est l’affaire de tous! Et le pollueur paie! ». Fin juillet, le président Vladimir Poutine a signé une loi permettant de transférer l’amende de Norilsk Nickel directement au budget fédéral, et non régional comme prévu auparavant.

Le groupe a laissé entendre qu’il pourrait faire appel de cette décision. « Ce jugement entrera en vigueur un mois après la date du jugement complet. À moins qu’il n’y ait un appel. Norilsk Nickel évaluera avec attention la décision de la Cour après réception du texte complet du jugement », a-t-il indiqué dans un communiqué publié sur son site.

Source : AFP

Photo : Kallerna, CC BY-SA 3.0 FR


La rédaction vous conseille aussi :