Norilsk Nickel amende russie

La justice russe a condamné vendredi le géant minier Norilsk Nickel à payer une amende record aux autorités du pays. Le groupe est le premier producteur de palladium et de nickel dans le monde. L’une de ses sociétés étant à l’origine d’une importante pollution au carburant dans l’Arctique.

Un tribunal de Krasnoïarsk (Sibérie) a condamné Norilsk Nickel à payer 146, 2 milliards de roubles (1,6 milliard d’euros), selon les agences russes. Fin mai 2020, 21.000 tonnes de carburant ont fuité dans plusieurs cours d’eau de l’Arctique russe. Cette pollution a fait suite à l’affaissement d’un réservoir d’une société du groupe. L’agence russe de surveillance de l’environnement, Rosprirodnadzor, avait réclamé un dédommagement record de 147,8 milliards de roubles à Norilsk Nickel. La firme se déclarait prêt éliminer les conséquences de la fuite à ses frais, mais contestait cette somme.

« Nous avons gagné! (…) Merci à tous ceux qui pensent à l’écologie aujourd’hui », s’est réjouie sur Instagram Svetlana Radionova, cheffe de Rosprirodnadzor. Avant l’annonce du verdict elle avait écrit que « la seule chose importante est que pour la première fois dans l’histoire de la Russie nous déclarons haut et fort: l’écologie est l’affaire de tous! Et le pollueur paie! ». Fin juillet, le président Vladimir Poutine a signé une loi permettant de transférer l’amende de Norilsk Nickel directement au budget fédéral, et non régional comme prévu auparavant.

Le groupe a laissé entendre qu’il pourrait faire appel de cette décision. « Ce jugement entrera en vigueur un mois après la date du jugement complet. À moins qu’il n’y ait un appel. Norilsk Nickel évaluera avec attention la décision de la Cour après réception du texte complet du jugement », a-t-il indiqué dans un communiqué publié sur son site.

Source : AFP

Photo : Kallerna, CC BY-SA 3.0 FR

Natura Sciences en accès libre grâce à vous !

Natura Sciences est un média qui appartient intégralement à ses lecteurs et à ses journalistes. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance. Nos articles sont en accès libre pour que tout le monde puisse s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques, sans distinction de revenus.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est ainsi que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :