Le poisson lune présente une allure bien singulière. Des recherches récentes révèlent une diminution de sa population mondiale, vraisemblablement causée par un nombre trop élevé de prises liées à la pêche.

Poisson lune

Poisson lune à l’aquarium de Lisbonne. © Natura Sciences

Le poisson lune est entièrement comestible. Si sa viande est interdite à la vente dans l’Union européenne, elle est consommée dans certains pays et est particulièrement appréciée à Taïwan et au Japon.

Mais le poisson lune ne meure pas seulement à cause de l’appétit humain pour sa chaire. Il est également fréquemment pris au piège dans des filets de pêches. Sa pêche n’est réglementée nulle part dans le monde. Le considérant comme voleur de prises potentielles, certains pêcheurs lui coupent les nageoires, ce qui entraîne sa mort.

Les menaces portant sur le poisson lune ne s’arrêtent pas là. Il est aussi menacé par les déchets flottants tels que les sacs plastiques qu’il prend pour des méduses, son aliment principal.

Lire aussiLes requins, « pas si menaçants, menacés, utiles

Comment vit un poisson lune ?

On retrouve le poisson lune dans les eaux tempérées et tropicales de chaque océan du monde. Il reste généralement dans des eaux de plus de 10 °C car un séjour prolongé dans des eaux dont la température est inférieure peut le désorienter et causer sa mort.  Il passe la majeure partie de sa vie à des profondeurs inférieures à 200 mètres mais peut s’aventurer jusqu’à 600 mètres.

L’alimentation du poisson lune est principalement constituée de méduses. Il doit en consommer en grandes quantités car celles-ci présentent une faible valeur nutritionnelle. Il consomme aussi du zooplancton, des calmars, des crustacés, des petits poissons et d’autres petites espèces.

La femelle peut produire 300 millions d’œufs, plus que n’importe quel autre vertébré connu. Les œufs sont libérés dans l’eau et fécondés à l’extérieur par les semences du mâle. L’animal peut vivre jusqu’à dix ans en captivité mais son espérance de vie à l’état sauvage n’a pas encore été déterminée.

Le poisson lune est un animal à la tête proéminente, plat dans la largeur et ovoïde vu de face. L’adulte a pour prédateurs les lions de mer, les orques et les requins. Ses nageoires dorsale et anale peuvent presque doubler sa hauteur. Sa longueur moyenne et son poids moyen sont respectivement de 1,80 mètre et d’une tonne, ce qui en fait l’une des plus lourdes espèces de poisson existante. Le plus imposant poisson lune découvert mesurait 3,10 mètres de longueur pour  4,26 mètres de hauteur et un poids de 2,3 tonnes.

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :