Les certificats d’économie d’énergie existent depuis 2006. Mais depuis 2019, le gouvernement massifie certains types d’opération sous la forme d’un « coup de pouce économies d’énergie ». Lumière.

coup de pouce économies d'énergie
Les certificats d’économies d’énergie (CEE) financent les économies d’énergie chez les particuliers. PHOTO//CC0 Domaine Public

Les certificats d’économie d’énergie (CEE) financent plus de 250 opérations d’économies d’énergie à destination des ménages. Les opérations ont trait au chauffage, à l’isolation, aux énergies renouvelables et à l’achat d’équipements performants. Ces primes sont financées par les fournisseurs d’énergie dans le cadre d’un dispositif obligatoire. Jusqu’au 31 décembre 2020, le dispositif prévoit des bonifications dans certains cas. Elles concernent les achats de chaudière écologiques et certains travaux d’isolation. Si tous les ménages sont éligibles, les montants varient selon leurs revenus.

Des « coup de pouce » pour un chauffage plus performant

Les économies d’énergie passent par le fait de consommer moins d’énergie pour se chauffer. Lorsqu’un ménage souhaite remplacer une chaudière peu performante et polluante fonctionnant aux énergies fossiles par une chaudière écologique, il aura donc droit à une prime. Concernant les chaudières les plus performantes, la prime s’élève à 4000 euros pour les ménages modestes, 2500 euros pour les autres. On parle de chaudière biomasse performante, de pompe à chaleur air/eau ou eau/eau… Ou encore de système solaire combiné ou de pompe à chaleur hybride.

Lire aussi : Comment faire des économies d’électricité

L’État prévoit par ailleurs des aides spécifiques pour remplacer les équipements indépendants de chauffage au charbon par des appareils de chauffage au bois très performants : de 500 à 800 euros. L’aide s’élève entre 50 et 100 euros pour remplacer un ancien radiateur électrique par un plus performant.

Des aides pour une meilleure isolation

Lorsqu’un ménage a un moyen de chauffage performant, les économies d’énergie les plus importantes à sa portée seront en lien avec l’isolation de son logement. Les primes s’élèvent à 20€/m2 d’isolant posé pour les combles et toitures, à 30€/m2 d’isolant posé pour les planchers bas, pour les ménages modestes. De quoi rembourser intégralement la facture : ce sont les fameuses offres à 1 euro. Ces aides tombent respectivement à 10€ et 20€/m2 d’isolant posé pour les autres ménages.

Pour être sûr de bénéficier du coup de pouce, il faut toujours demander un devis et choisir un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement). Il doit en plus être signataire de la charte d’engagement « Coup de pouce Chauffage » ou « Coup de pouce Isolation ». Pour l’isolation, le professionnel RGE doit effectuer une visite technique du chantier avant d’établir son devis.Après les travaux, le ménage doit retourner les documents (factures, attestations sur l’honneur, etc.) au signataire de la charte ou à son partenaire dans les délais prévus.

Auteur : Matthieu Combe, journaliste du magazine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :