La situation sanitaire attire de nouveaux consommateurs vers les compléments alimentaires. Alors que 58% des Français déclarent avoir consommé des compléments alimentaires au cours des 24 derniers mois, 38% d’entre eux en auraient consommé pour la première fois au cours de l’année passée.

compléments alimentaires tendance risques
La prise de compléments alimentaires a augmenté avec la crise sanitaire. // PHOTO : Fizkes / Shutterstock

Selon  le bilan 2020 du marché des compléments alimentaires du syndicat national des compléments alimentaires (Synadiet), le marché des compléments alimentaires représente un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros en France. Il a augmenté de +1,9 % l’année dernière par rapport à 2019. Le contexte sanitaire pousse les Français à se tourner vers ces produits, notamment pour lutter contre les troubles du sommeil et l’anxiété. Cette quête de produits s’accompagne aussi d’une volonté d’entretenir leur immunité. « Le recours à des solutions de santé naturelle pour favoriser l’immunité, le sommeil et lutter contre le stress a été le fait marquant de l’année », résume le Synadiet.

La pharmacie reste de très loin le premier lieu d’achat avec la moitié du marché et 3,5% de croissance. Conséquence des confinements, la vente en ligne comme sur phytonut progresse de 30% en 2020. Les sites de vente en ligne réalisent désormai un chiffre d’affaires de 139 millions d’euros.

Pourquoi consommer des compléments alimentaires?

Le Synadiet a lancé une enquête consommateurs réalisée par Harris Interactive. Le syndicat souhaitait mieux comprendre les raisons de cette hausse de la consommation depuis le confinement de mars 2020. L’étude a été menée en ligne du 10 au 12 février 2021 auprès de 1041 personnes représentatives de la population française de plus de 18 ans.

Les Français expliquent ainsi consommer ces produits avant tout pour renforcer leur système immunitaire (47% des sondés) ou leur vitalité (38%). Ils souhaitent également améliorer leur sommeil (36%) et réguler leur stress (36%). D’après l’enquête, les consommateurs sont majoritairement des femmes (57%) avec enfants (46%) d’une moyenne d’âge de 45 ans.

Lire aussi : Compléments alimentaires, quels sont les risques?

Mieux encadrer la prise de compléments alimentaires

Qui recommande les compléments alimentaires aux consommateurs ? Plus d’un quart des sondés font confiance à leur pharmacien, 23% à leur entourage et 20% à leur médecin généraliste, selon l’enquête du Synadiet. En plus, 48% des consommateurs réguliers de compléments alimentaires déclarent en prendre après en avoir discuté avec un professionnel de santé.

Les autorités sanitaires insistent bien sur la nécessité de continuer à mieux encadrer la prise de ces produits. En mai dernier, l’Agence française de sécurité sanitaire (Anses)  recommandait de “suspendre immédiatement” la consommation des compléments alimentaires formulés avec des plantes dotées de propriétés anti-inflammatoires aux premiers symptômes du Covid-19. L’agence sanitaire a identifié plusieurs plantes dotées d’ “effets contre-productifs” dans la défense contre le SARS-Cov-2. Il s’agit notamment de plantes contenant des dérivés de l’acide salicylique. À savoir, le saule, la reine des prés, le bouleau, le peuplier, la verge d’or et les polygalas. Mais il s’agit aussi de plantes contenant d’autres actif anti-inflammatoires ou immunomodulateurs. L’agence évoque l’harpagophytum, les échinacées, la griffe du chat (ou liane du Pérou). Ou encore le curcuma, les plantes des genres Boswellia et Comniphora.

Victor Bigot-Charcot

VOTRE SOUTIEN À NATURA SCIENCES EST CAPITAL !

Natura Sciences est un média indépendant qui permet à tout le monde de s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est à ce prix que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :