Suite aux attentats qui ont eu lieu le 13 novembre au soir à Paris, le Gouvernement a décidé, mercredi 18 novembre, d’interdire toute manifestation sur la voie publique lors de la COP21, et donc la Marche mondiale pour le climat du 29 novembre et les mobilisations prévues le 12 décembre dans la capitale.

marche pour le climat interdiction« La totalité des manifestations organisées dans les espaces fermés et aisément sécurisables seront maintenues. En revanche, afin d’éviter tout risque supplémentaire, le gouvernement a décidé de ne pas autoriser les marches pour le climat prévues sur la voie publique à Paris et dans d’autres villes de France les 29 novembre et 12 décembre », fait savoir le ministère des affaires étrangères.

« Le 29 novembre et le 12 décembre à Paris, nous trouverons une forme alternative de mobilisation citoyenne, pour montrer que la COP 21 ne se fera pas uniquement avec les négociateurs », réagit la Coalition climat 21, dans un communiqué.

L’action se maintient néanmoins dans les autres régions françaises et à l’étranger. Coalition climat 21 rappelle que 2173 événements se préparent dans plus de 150 pays et que 57 marches sont prévues dans le monde entier.

Lire aussiDe la COP1 à la COP21, comprendre les négociations

Les autres actions de la société civiles maintenues à Paris

Le Sommet citoyen pour le climat qui se tiendra les 5 et 6 décembre à Montreuil (Seine Saint-Denis) ainsi que la Zone d’action pour le climat, qui se déroulera du 7 au 11 décembre au CENTQUATRE-Paris devraient être maintenus.

La Coalition Climat 21 regroupe plus de 130 organisations de la société civile, des syndicats, des associations de solidarité internationale, des organisations confessionnelles, des ONG de défense des droits humains, de l’environnement ou encore des mouvements sociaux.

Auteur : Raphaël Petit, journaliste du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :