Paris veut devenir un modèle mondial de la lutte contre le réchauffement climatique. Dans cette perspective Célia Blauel, adjointe à la Maire en charge du développement durable, de l’environnement et du « Plan climat territorial » propose d’alimenter les bâtiments municipaux et l’éclairage public intégralement à partir d’électricité verte dès 2016.

électricité verte parisC’est l’occasion rêvée d’agir concrètement pour la transition énergétique à Paris. La Ville de Paris doit renouveler ses contrats de fourniture en électricité pour les bâtiments municipaux et l’éclairage public à compter du 1er janvier 2016, date de la fin des tarifs réglementés. Pour Célia Blauel, « alors que Paris accueillera fin 2015 la Conférence internationale des parties sur le climat (COP21), cette décision participe à transformer notre ville en une métropole durable et marque l’engagement de l’Exécutif parisien en faveur de la transition énergétique. »

A l’occasion de ce renouvellement, Célia Blauel propose que lors de l’appel à candidatures, les candidats assurent que l’électricité fournie provient intégralement de sources renouvelables. Pour ce faire, ils devront présenter les Certificats de Garanties d’Origine associés.

Ces contrats permettraient de contribuer activement à l’essor de la filière des énergies
renouvelables, puisqu’ils étaient chiffrés à près de 36 millions d’euros en 2013. Cette mesure s’inscrit en cohérence avec le Plan Climat Energie de Paris, qui prévoit d’atteindre au moins 30% d’énergie renouvelable et de récupération dans l’approvisionnement énergétique
de la Ville à l’horizon 2020.

Auteur : Hugo Lebout, journaliste du webzine Natura-sciences.com


La rédaction vous conseille aussi :