Amazonia, coproduction franco-brésilienne, sort aujourd’hui. Les périples du petit singe capucin  remontant l’Amazone ravira, pour sûr, toute la famille !

amazonia

Amazonia : les périples d’un petit singe capucin. PHOTO//DR

Suite à un accident  d’avion, un jeune singe capucin né en captivité se retrouve seul au milieu de la forêt amazonienne. Il apprend alors à survivre seul, s’adapter dans ce nouvel environnement inconnu. Les prédateurs ne lui laisseront pas de répit. Il croisera la route d’un anaconda, de jaguars, de crocodiles, de mygales et d’aigles.

Après un long voyage et avoir vaincu de nombreux dangers, il devra se faire une place parmi les siens et se faire accepter. Pour y parvenir, il devra d’abord gagner la reconnaissance du chef : y parviendra-t-il ?

Sans dialogue et sans commentaires,  le spectateur se retrouve immergé en 3 dimensions dans la forêt amazonienne. Drôle et émouvant, Amazonia est un très beau spectacle qui invitera sans aucun doute les spectateurs à s’interroger sur la forêt et les menaces qui pèsent sur elle.

Un long tournage dans la forêt

« Il n’était pas question de capturer nos héros primates. On a donc récupéré des capucins dans des refuges où se trouvaient des singes qui avaient échappé au trafic d’animaux sauvages, puis on les a réunis pour reconstituer un groupe. On les a ensuite habitués à notre présence dans un lieu ouvert pendant plus de 9 mois » explique Thierry Ragobert, réalisateur du film. « Nous avons tourné avec des animaux récupérés par l’IBALA, l’organisme d’Etat [brésilien] chargé de la protection de la forêt, qui saisit les jeunes animaux gardés comme animaux domestiques dans les maisons ou les carbets par les habitants d’Amazonie » précise Stéphane Millière, producteur du film.

Il aura fallu 6 mois de développement électronique et mécanique sur les caméras, les optiques, les outils relief et la machinerie pour mettre au point le dispositif de réalisation du film, d’un budget total de 15 millions d’euros.Le tournage s’est échelonné sur 2 ans dans 9 lieux différents de l’Amazonie.

Bande-annonce d’Amazonia

Auteur : Matthieu Combe, fondateur du webzine Natura-sciences.com

Natura Sciences en accès libre grâce à vous !

Natura Sciences est un média qui appartient intégralement à ses lecteurs et à ses journalistes. Nous avons fait le choix de refuser les publicités pour préserver notre indépendance. Nos articles sont en accès libre pour que tout le monde puisse s’informer sur les enjeux écologiques et climatiques, sans distinction de revenus.

Mais l’information a un coût. Nous faisons donc appel à vous pour financer nos travaux et rémunérer notre équipe. C’est ainsi que nous pourrons vous proposer rapidement encore davantage de contenus, de reportages et d’enquêtes.

Nous avons besoin de vous, merci pour votre soutien !


La rédaction vous conseille aussi :