pollution

La pollution menace notre santé. Relâchée dans l’air, l’eau et le sol, elle entraîne des pertes économiques importantes.

La surexploitation augmente et les écosystèmes ne peuvent plus suivre. Les déchets et la pollution s’accumulent donc dans l’air, la terre et l’eau. Et pour cause, l’empreinte écologique mondiale dépasse la capacité de régénération de la planète de plus de 50 %. Il y a néanmoins de grandes disparités suivant les pays. Les 2/3 de la planète suffiraient pour contrecarrer nos impacts si tout le monde vivait comme des Indonésiens. Mais il faudrait en tout quatre planètes si tout le monde consommait comme un Américain. Et trois planètes s’il n’y avait que des Français.

La pollution s’accumule dans l’air, la terre et l’eau

La hausse exponentielle de la population mondiale depuis les années 1950 s’est accompagnée d’une industrialisation rapide. La mobilité s’est développée, à côté de la la surconsommation des ressources… Les émissions de polluants divers se sont aussi multipliés.